Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des produits à base de viande «potentiellement dangereux» découverts en Belgique

© Sputnik . Elizabeth Azarova / Aller dans la banque de photosDe la viande
De la viande - Sputnik France
S'abonner
La Belgique est en proie à un nouveau scandale alimentaire qui concerne cette fois-ci la viande: celle sortie de l'abattoir de l'entreprise Veviba à Bastogne n'était pas conforme aux normes en vigueur, ce qui a valu le retrait des agréments au groupe qui représente 30% du marché belge de la viande.

Les vagues de la crise des œufs au fipronil ne s'étant pas encore apaisées, voici qu'un nouveau scandale vient ébranler la Belgique suite à des infractions commises par l'entreprise Veviba dont certains produits n'étaient pas conformes aux normes sanitaires en vigueur. Le ministre fédéral de l'Agriculture, Denis Ducarme, et l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) ont décidé de procéder au retrait des agréments du groupe qui représente presque le tiers du marché belge de la viande.

Un taureau - Sputnik France
Accord UE-Mercosur: la viande bovine, à point ou aux hormones?
L'AFSCA a notamment indiqué à Sputnik que la décision avait été prise à l'issue d'une vérification ayant révélé des produits «potentiellement dangereux» pour la sécurité alimentaire.

Ainsi, l'AFSCA a annoncé procéder au rappel de viande hachée Veviba, après la découverte de déchets de viande interdite à la consommation humaine. En outre, les infractions constatées sont relatives à des falsifications des renseignements sur la date de congélation de la viande.

Aux consommateurs qui auraient acheté cette viande hachée, l'Agence alimentaire conseille de consulter sans délai leur médecin traitant en cas de troubles digestifs.

de la viande - Sputnik France
«Vegan Terror»: un végétarien s’en prend à un restaurant de viande à Grenoble
À l'été 2017, la Belgique et 24 autres pays de l'Union européenne avaient déjà été confrontés à la crise des œufs contaminés au fipronil, un insecticide interdit sur les animaux destinés à la chaîne alimentaire. Or, des millions d'œufs à l'insecticide s'étaient retrouvés dans les rayons des magasins de la plupart des pays de l'UE.

Suite à la destruction d'œufs contaminés, les pertes des éleveurs s'étaient montées à des dizaines de millions d'euros. Denis Ducarme avait annoncé en janvier dernier à RTL Info avoir obtenu le feu vert de la Commission européenne pour débloquer 15 millions d'euros d'aides à destination des éleveurs.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала