Des scientifiques relèvent un nouveau danger de la vie en mégapole

Les scientifiques sud-coréens viennent de découvrir un nouveau danger important qui menace les habitants des mégapoles et des grandes villes. Il s’agit de facteurs qui provoquent des maladies de la peau.

La population des mégalopoles est plus susceptible que celle des villes plus petites et des villages d'avoir des maladies de la peau. Cette conclusion a été tirée par des scientifiques de plusieurs laboratoires en Corée du Sud. Les résultats de leurs recherches sont publiés par la revue Science Advances.

femme - Sputnik France
Cela vaut-il la peine de renoncer au sucre?
Les chercheurs ont ainsi analysé la vie des micro-organismes qui sont présents dans la peau de 231 femmes vivant dans cinq villes chinoises. Trois villes sont considérées comme grandes, les deux autres sont des mégapoles.

Il s'est avéré que les habitants des mégapoles ont beaucoup moins de micro-organismes sur la peau que les gens vivant dans de grandes villes. Pourtant, ces micro-organismes aident à améliorer l'état de la peau.

Par conséquent, plus il y a de micro-organismes vivant sur notre peau, moindre est le risque de contracter une dermatite.

Auparavant, il a été supposé que la cause des maladies de la peau peut être la pollution de l'air. Cependant, le mécanisme causant ces maladies n'est pas entièrement certain.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала