À l’aube d’une guerre commerciale avec les USA? La Chine y est prête

© REUTERS / Hyungwon KangThe People's Republic of China flag and the U.S. Stars and Stripes fly along Pennsylvania Avenue near the US Capitol during Chinese President Hu Jintao's state visit in Washington, DC, US on January 18, 2011.
The People's Republic of China flag and the U.S. Stars and Stripes fly along Pennsylvania Avenue near the US Capitol during Chinese President Hu Jintao's state visit in Washington, DC, US on January 18, 2011. - Sputnik France
La Chine ne veut pas déclencher une guerre commerciale avec les États-Unis, a déclaré dimanche le chef du ministère chinois du Commerce Zhong Shan, soulignant cependant que Pékin était en mesure de protéger ses intérêts.

Une guerre commerciale avec les États-Unis aurait des conséquences désastreuses sur l'économie mondiale, a déclaré dimanche le ministre chinois du Commerce Zhong Shan, en référence à l'imposition par les États-Unis de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium.

«Je voudrais noter n'y a aucun vainqueur dans une guerre commerciale, et si elle éclate [entre les États-Unis et la Chine], alors ce sera une véritable catastrophe non seulement pour les deux pays, mais pour l'économie mondiale entière. Pékin n'a pas l'intention d'initier une telle guerre, mais nous sommes capables de répondre à n'importe quel défi et de protéger les intérêts de notre pays et de notre peuple», a déclaré M.Shan en marge d'une session annuelle au Parlement.

L'USS Carl Vinson arrive à Da Nang - Sputnik France
Entre bases militaires et guerre commerciale, les USA mettent la pression sur la Chine
Jeudi 8 mars, Donald Trump a signé la mise en place de taxes sur les importations aux États-Unis d'acier (25%) et d'aluminium (10%), précisant cependant qu'elles n'entreraient pas en vigueur avant quinze jours et soulignant que Washington restait ouvert à leur modification ou leur retrait pays par pays.

La décision du Président américain a provoqué de vives réactions dans le monde.

Le ministère japonais des Affaires étrangères a fait savoir dans une déclaration que le Japon déplorait l'introduction des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium, qui pourrait avoir un impact sur les entreprises japonaises, mais aussi sur les relations entre les États-Unis et l'Organisation mondiale du commerce.

Une réaction est également venue de Chine, qui se propose de prendre des mesures appropriées pour défendre ses droits et intérêts, selon Wang Hejun, directeur du département de la protection commerciale au ministère chinois du Commerce.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала