Un moyen de vaincre la démence découvert

Des chercheurs suédois affirment que les femmes «en super forme» sont en moyenne 90% moins susceptibles de développer une démence à un âge avancé que les femmes «moins sportives».

Une nouvelle recherche des scientifiques suédois, publiée récemment dans la revue Neurology, confirme que les femmes en excellente santé physique sont en moyenne 90% moins susceptibles d'être victimes de démence en vieillissant en comparaison avec celles qui jouissent d'une forme physique plutôt moyenne.

astronaute - Sputnik France
Voyage vers Mars: la NASA craint un risque de démence pour les astronautes
«Cette découverte est fascinante puisqu'il est possible qu'un statut amélioré du système cardiovasculaire à l'âge moyen pourrait retarder, voire empêcher le développement d'une démence», explique l'une des auteurs de la recherche, Helena Hörder (Université de Göteborg, Suède).

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont examiné l'état de santé de 191 femmes d'âge moyen pendant qu'elles faisaient du vélo à diverses vitesses.

Les scientifiques soulignent toutefois que les corrélations découvertes ne reflètent pas de façon directe la relation de cause à effet entre le sport et la démence, mais décrivent deux éléments sans aucun doute associés.

«Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour comprendre si le sport pourrait avoir un impact positif sur les risques de démence et pour déterminer à quel âge un haut niveau d'aptitude physique serait le plus conseillé», conclut Mme Hörder.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала