Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Israël risque de rester sans eau

© AP Photo / Mohammad HannonTourists and local residents visit the Dead Sea beach, 34 miles (55 kilometers) southeast of Amman, Jordan, Friday, June 29, 2012
Tourists and local residents visit the Dead Sea beach, 34 miles (55 kilometers) southeast of Amman, Jordan, Friday, June 29, 2012 - Sputnik France
S'abonner
Les ressources hydrauliques israéliennes sont presque épuisées. De plus, les mesures prises par le gouvernement n’ont pas un effet immédiat.

le désert arabique - Sputnik France
Transformer l’air des déserts en eau potable devient possible grâce à ce gadget
Israël va devoir faire face à l'épuisement de ses ressources hydrauliques, indique la Haute Autorité des eaux et de l'assainissement du pays.

Cet hiver, près du lac de Tibériade, seulement 78% des précipitations annuelles moyennes sont tombées et dans les zones montagneuses du centre d'Israël il n'y en avait que 70%. Le déficit du bilan hydraulique du pays a atteint 2,5 milliards de mètres cubes.

À la fin de l'hiver, l'eau du lac de Tibériade n'atteignait même pas la ligne rouge, le niveau le plus bas, et se trouvait 50 centimètres en dessous. Cet été, le Tibériade pourrait être encore plus bas. Cela implique une augmentation de sa teneur en sel à un niveau menaçant l'écosystème du lac. Actuellement, cet indicateur est de 307 milligrammes par litre soit un tiers de la concentration à laquelle l'eau est considérée comme douce.

вода - Sputnik France
Transformer l'eau de mer en eau potable: c'est possible
Cette année, de l'eau dessalée a été pour la première fois introduite dans le système d'eau du nord du pays où auparavant on ne buvait que de l'eau artésienne locale. La Haute Autorité des eaux a expliqué cette mesure par la dégradation de la qualité de l'eau dont des habitants se plaignaient.

Sans cinq usines de dessalement construites ces dernières années, des Israéliens seraient en pénurie d'eau. Cela étant, les capacités existantes des installations de dessalement ne suffisent déjà plus. La Haute Autorité des eaux a annoncé la construction de deux usines supplémentaires, toutefois, elles ne seront pleinement opérationnelles que dans quatre ou cinq ans.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала