Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Affaire Skripal: des «traces qui mènent au Kremlin»? Zakharova met les points sur les «i»

© Sputnik . Ekaterina Chesnokova / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik France
S'abonner
Quand les officiels britanniques affirment que les traces de crimes visant des citoyens russes sur le territoire britannique mènent au Kremlin, on a envie de répondre qu’elles s’interrompent dans la Tamise, a commenté Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe, sur l’empoisonnement d’un ex-espion russe et de sa fille.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté les accusations à l'encontre de Moscou liées suite à l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury.

«J'entends régulièrement de la part des officiels britanniques que les traces de crimes visant des citoyens russes sur le territoire du Royaume-Uni mènent au Kremlin. On a alors envie de répondre qu'elles [ces traces] s'interrompent dans la Tamise», a-t-elle écrit sur Facebook.

L’empoisonnement de Sergueï Skripal - Sputnik France
Kremlin: Skripal ne représentait «aucune valeur» pour la Russie, pourquoi l’empoisonner?
Les accusations d'empoisonnement de l'ex-agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia ont été portées contre Moscou par Londres il y a une semaine. La Première ministre britannique Theresa May a affirmé que Moscou était impliqué dans cette affaire, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Moscou a qualifié ces accusations gratuites de «cirque» avant d'expulser à son tour 23 diplomates britanniques.

Sergueï Skripal, un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, ainsi que sa fille ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury, au Royaume-Uni. Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M. Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала