Un ex-ambassadeur UK en Russie sur le délai de réchauffement des relations bilatérales

© Sputnik . Ruslan Krivobok / Aller dans la banque de photosПресс-конференция в агентстве "РИА Новости"
Пресс-конференция в агентстве РИА Новости - Sputnik France
L’hostilité diplomatique entre Moscou et Londres, due au scandale autour de l’empoisonnement de l’agent double Sergueï Skripal et de sa fille, s’estompera dans quelques mois, estime un ex-ambassadeur du Royaume-Uni en Russie, Tony Brenton.

Un ex-ambassadeur du Royaume-Uni en Russie, Tony Brenton, a commenté les tensions actuelles dans les relations entre Moscou et Londres suite au scandale autour de l'empoisonnement de l'agent double Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury.

Dans une interview à The Independent, M. Brenton a affirmé que cette hostilité diplomatique entre les deux pays «s'estompera dans quelques mois car il est important d'avoir des contacts au plus haut niveau» pour résoudre un certain nombre de questions.

«Évidemment, nous devons réagir avec robustesse et fermeté à l'incident avec Skripal, mais à un moment donné, il nous faudra recommencer à faire des affaires avec la Russie», a-t-il ainsi annoncé.

Par ailleurs, M. Brenton a souligné qu'il soutenait les mesures appliquées par le gouvernement britannique, mais que selon lui le langage utilisé lors des échanges avec Moscou était «inutilement virulent».

Members of the emergency services help each other to remove their protective suits at the site of the grave of Luidmila Skripal, wife of former Russian inteligence officer Sergei Skripal, at London Road Cemetery in Salisbury, Britain, March 10, 2018. - Sputnik France
Affaire Skripal: ce que Londres ne dit pas
Sergueï Skripal, un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, ainsi que sa fille ont été retrouvés inconscients le 4 mars 2018 aux abords d'un centre commercial de Salisbury, au Royaume-Uni. La Première ministre britannique Theresa May a accusé la Russie d'implication dans leur empoisonnement, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni. Moscou a qualifié ces accusations de «cirque» avant d'expulser à son tour 23 diplomates britanniques.

Recruté comme agent double par les services britanniques en 1995 et condamné en Russie à 13 ans de prison pour trahison, M. Skripal a obtenu l'asile au Royaume-Uni en 2010 après un échange d'agents de renseignement entre la Russie et les États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала