Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’ambassadeur de Russie en France commente l’expulsion de diplomates russes

© Sputnik . Irina KalashnikovaЭйфелева башня до отключения подсветки в рамках экологической акции "Час Земли" в Париже.
Эйфелева башня до отключения подсветки в рамках экологической акции Час Земли в Париже. - Sputnik France
S'abonner
La Russie est profondément déçue par la décision de la France d’expulser plusieurs diplomates russes, a déclaré l’ambassadeur de Russie en France, ajoutant qu’en prenant une telle décision les états ont cédé à «une sale provocation britannique».

Les tentatives de motiver l'expulsion de représentants des missions diplomatiques russes dans divers pays par une «solidarité européenne» n'ont aucun fondement, a fustigé l'ambassadeur de Russie à Paris, Alexeï Mechkov. Ainsi, les États cèdent à «une sale provocation britannique», a-t-il ajouté.

«Aujourd'hui les autorités françaises ont proclamé quatre de nos diplomates personæ non gratæ, cette mesure est liée à la décision de l'Union européenne concernant l'affaire de Salisbury», a affirmé M.Mechkov. «Nous sommes profondément déçus par cette démarche de nos collègues français.»

«Nous trouvons déplacé de céder à cette sale provocation britannique», a-t-il encore déclaré.

L'avion transportant les diplomates russes expulsés du Royaume-Uni - Sputnik France
Affaire Skripal: les pays de l'UE, les USA et le Canada expulsent des diplomates russes
La France a annoncé lundi sa décision d'expulser quatre diplomates russes en réaction à l'empoisonnement au Royaume-Uni de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. Outre la France, plusieurs autres pays européens, les États-Unis et le Canada ont pris la décision d'expulser des diplomates russes. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de provocation cette vague d'expulsions.

Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Sergueï Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала