Varsovie a informé Moscou de sa décision d’expulser des diplomates russes

© Sputnik . Alexey Vitvitsky / Aller dans la banque de photosЗдание посольства РФ в Варшаве.
Здание посольства РФ в Варшаве. - Sputnik France
En lien avec l'affaire Skripal, Varsovie a officiellement informé la mission diplomatique russe de sa décision d’expulser quatre diplomates russes du pays.

Le ministère polonais des Affaires étrangères a informé lundi l'ambassadeur de Russie à Varsovie Sergueï Andreïev de sa décision d'expulser des diplomates russes.

La Pologne expulsera quatre diplomates russes, a précisé le ministre.

Maria Zakharova - Sputnik France
Affaire Skripal: des «traces qui mènent au Kremlin»? Zakharova met les points sur les «i»
Le chef de la mission diplomatique russe avait été convoqué au siège du ministère lundi matin.

«La décision est prise», avait expliqué l'ambassadeur aux journalistes qui l'avaient interrogé pour savoir si des diplomates russes seraient expulsés de Pologne.

Vendredi, une source proche de l'affaire a fait savoir à Sputnik que certains pays de l'UE envisageaient l'expulsion de diplomates russes ou le rappel de leurs diplomates de Russie comme conséquence de l'affaire Skripal.

Macron - Sputnik France
«Servilité et petitesse»: Macron épinglé pour son boycott du pavillon russe
Le Premier ministre tchèque Andrej Babis, de son côté, a déclaré que non pas des diplomates mais des «espions non déclarés» seraient expulsés de République tchèque suite aux évènements de Salisbury.

Les ministères des Affaires étrangères de Lettonie et de Lituanie ont également convoqué les ambassadeurs russes. «Les détails seront révélés lors d'une conférence de presse» qui se tiendra prochainement, selon des sources officielles. Ces convocations sont également liées à l'empoisonnement de Sergueï Skripal.

Un ancien colonel des services de renseignement militaires russes, Sergueï Skripal, et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients le 4 mars dernier aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves tangibles pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала