En plein dégel avec Pyongyang, Washington et Séoul débutent leurs manœuvres

© REUTERS / Kim Hong-JiLas maniobras conjuntas de EEUU y Corea del Sur, el 7 de marzo de 2016
Las maniobras conjuntas de EEUU y Corea del Sur, el 7 de marzo de 2016 - Sputnik France
En plein dégel autour de la crise nord-coréenne, la Corée du Sud et les États-Unis ont décidé de ne pas renoncer à leurs manœuvres militaires annuelles conjointes. Toutefois, afin de ne pas provoquer le Nord, les exercices Foal Eagle et Key Resolve initialement prévus pour durer un mois seront tenus à plus petite échelle.

Bien que le dégel diplomatique avec Pyongyang s'accélère, les États-Unis et la Corée du Sud ne sont pas prêts à dire «non» aux exercices annuels: Séoul et Washington ont débuté dimanche des exercices militaires conjoints.

Kim Jong Un - Sputnik France
Pyongyang prépare un nouveau test nucléaire, selon le Japon
Ces manœuvres appelées Foal Eagle et Key Resolve, qui se tiennent chaque printemps, avaient été repoussées pour éviter qu'elles ne coïncident avec les JO de Pyeongchang.

Les exercices Foal Eagle combinent opérations terrestres, aériennes et navales et opérations spéciales. Les simulations par ordinateur de Key Resolve sont également prévues, pour deux semaines, à partir du 23 avril. Les manœuvres sont prévues pour durer l'ensemble du mois d'avril.

Cette fois, selon les informations de Yonhap, les exercices n'impliqueront que des armes défensives afin de ne pas provoquer Pyongyang.

Quelque 23.700 militaires américains et 300.000 Sud-Coréens devraient participer aux opérations, a déclaré un porte-parole du Pentagone en mars.

Chasseur russe MiG-31 - Sputnik France
Des MiG-31 russes parent une attaque de bombardiers (vidéo des exercices)
Pyongyang accuse habituellement son voisin du Sud et Washington de s'entraîner pour une invasion du Sud. Pour le moment, les autorités nord-coréennes n'ont rien dit à ce sujet.

Un sommet entre les deux Corées est prévu le 27 avril pour la première fois depuis plus de dix ans. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le Président sud-coréen Moon Jae-in devraient aborder à cette occasion la question de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et l'amélioration des relations entre des deux pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала