Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Monstrueux, horrible, inadmissible»: la situation dans le Donbass pour un député allemand

© Sputnik . Sergei Averin / Aller dans la banque de photosSituation dans le Donbass
Situation dans le Donbass - Sputnik France
S'abonner
Le président de la section du parti allemand Die Linke dans la ville-arrondissement d’Osnabrück (Basse-Saxe) et chef du projet de Diplomatie Populaire en Allemagne, Andreas Maurer, a visité le Donbass et a constaté que le gouvernement de Kiev se livrait au «génocide» et menait une véritable «guerre contre son peuple».

Après s'être rendu dans le Donbass, Andreas Maurer, président de la section du parti allemand Die Linke dans la ville-arrondissement d'Osnabrück (Basse-Saxe) et chef du projet de Diplomatie Populaire en Allemagne, a commenté la politique de Kiev dans les régions orientales de l'Ukraine qui sont en proie à un conflit armé.

«C'est la guerre contre les civils» dans le Donbass, a-t-il déclaré.

Dans une interview à TV Alfa, il a affirmé qu'il était question d'un véritable «génocide» dans la région.

«L'Ukraine y mène une guerre contre son peuple», a poursuivi Andreas Maurer.

«Réfléchissons: une localité comptait avant la guerre plus de 3.500 habitants et aujourd'hui il n'en reste que 1.600. Oui, nombreux sont ceux qui ont déménagé, mais pourquoi? Ils ont dû partir, car sinon ils auraient été tués», a-t-il dit.

«Quand je me suis rendu dans ces localités, j'ai vu ces "séparatistes": une femme de 80 ans qui va chercher du pain une fois par semaine parce qu'elle craint d'être tuée par un tireur, des enfants apeurés…», a noté Andreas Maurer.

Selon lui, les évènements dans les régions orientales de l'Ukraine sont quelque chose «de monstrueux, d'horrible, d'absolument inadmissible».

Le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov - Sputnik France
Lavrov: la loi sur la réintegration du Donbass requiert un recours à la force
Le 18 janvier 2018, le parlement ukrainien a adopté la loi sur la réintégration du Donbass. Le document qualifie d'occupés les territoires échappant au contrôle de Kiev. La Russie y est qualifiée de pays agresseur. Le document légitime l'utilisation de l'armée dans l'est du pays sans déclaration de guerre. Dans la version finale du texte, les députés ont supprimé l'article sur la priorité des accords de Minsk pour le règlement du conflit.

Moscou voit derrière la loi ukrainienne sur la réintégration du Donbass les prémisses de la préparation d'une nouvelle guerre par Kiev.

Les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk considèrent cette loi comme une tentative tardive de légitimer la violence dans la région.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала