Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Iran sur le point de rejoindre la zone de libre-échange initiée par la Russie

© Sputnik . Tabyldy KadyrbekovDrapeaux nationaux des membres de l'Union économique eurasiatique
Drapeaux nationaux des membres de l'Union économique eurasiatique - Sputnik France
S'abonner
L’Union économique eurasiatique et l’Iran sont sur le point de signer un accord d’adhésion à la zone de libre-échange, selon le conseiller du Président russe, Iouri Ouchakov.

Le conseiller du Président russe, Iouri Ouchakov, a annoncé que dans les mois qui viennent l'Iran pourrait adhérer à la zone de libre-échange de l'Union économique eurasiatique (UEEA).

«Les négociations sur la mise au point d'un accord provisoire conduisant à la création d'une zone de libre-échange entre l'UEEA et l'Iran se sont achevées. Sa signature est prévue pour les mois qui viennent», a-t-il déclaré.

Actuellement tout porte à croire que l'accord de libre-échange avec l'Iran pourrait être signé à la fin du mois de mai après trois années de négociations.

Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak, qui est également co-président de la Commission intergouvernementale russo-iranienne, a déclaré le mois dernier que l'accord «va évidemment contribuer au développement de notre commerce bilatéral et à l'expansion de la coopération d'investissement ».

National flags of the Eurasian Economic Union Countries - Sputnik France
Union économique eurasiatique: pas une réincarnation de l'URSS, selon le Président kazakh
L'UEEA, fondée sur la base de l'union douanière entre la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie, a été créée en 2015. Elle a ensuite été rejointe par l'Arménie et le Kirghizistan. En 2016, le Vietnam est officiellement devenu le premier pays non régional à y adhérer. L'UEEA a été conçue pour assurer la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des travailleurs entre les pays membres.

Plus de 40 pays et organisations internationales, dont la Chine, l'Indonésie et Israël, ainsi que certains pays d'Amérique du Sud, ont exprimé leur intérêt pour un accord de libre-échange avec l'UEEA, tout comme, d'ailleurs, la Corée du Sud, l'Égypte et l'Inde.

En décembre dernier, Vladimir Poutine a déclaré que la Serbie pourrait également être admise dans la zone de libre-échange de l'UEEA dans l'avenir.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала