Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Yémen prêt à ouvrir les ports et aéroports à l’aide humanitaire

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosPénurie d'eau au Yémen
Pénurie d'eau au Yémen - Sputnik France
S'abonner
À la tribune de l’Onu, le ministre yéménite des Affaires étrangères a appelé mardi à retourner à la table des négociations pour mettre fin à la guerre dans le pays et déclaré que le Yémen voulait ouvrir l'accès des ports et des aéroports à l'aide humanitaire.

Lors d'une conférence sur le Yémen à Genève, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement yéménite Abdel-Malek al Mekhlafi a souhaité la reprise des négociations.

«Nous devons trouver la meilleure solution, qui est un retour à la table des négociations pour mettre fin à la guerre, pour revenir à un système inscrit dans la durée, appuyé par le peuple yéménite, y compris par les partis putschistes et par ceux qui sont soutenus par la communauté internationale», a ajouté Mekhlafi.

Une école détruite par l'aviation de la coalition arabe au Yémen (14 septembre 2016) - Sputnik France
Des corps d’enfants brûlés par la frappe saoudienne au Yémen (vidéo)
Il a affirmé que son gouvernement travaillait à ouvrir les ports et aéroports du pays à l'aide humanitaire.

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a à son tour exhorté les belligérants au Yémen à rechercher un règlement politique au conflit et a demandé à la communauté internationale trois milliards de dollars pour venir en aide à la population civile confrontée à un désastre humanitaire.

«Tous les ports doivent être ouverts à l'aide humanitaire et au trafic commercial, à l'envoi de médicaments, de vivres et du carburant nécessaire pour les distribuer. L'aéroport de Sanaa est également un lieu vital qui doit rester ouvert», a ajouté Antonio Guterres.

Yémen - Sputnik France
Pourquoi l’Occident «se focalise sur la crise syrienne» et repousse le Yémen au 2nd plan?
Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant d'une part les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier, et d'autre part les forces gouvernementales et les milices populaires loyales au Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала