Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La nièce de Sergueï Skripal veut se rendre à Londres pour ramener ses proches en Russie

S'abonner
La nièce de Sergueï Skripal, ex-agent double empoisonné au Royaume-Uni avec sa fille Ioulia, a annoncé aux journalistes qu'elle voulait se rendre en Angleterre pour ramener sa cousine en Russie.

Viktoria Skripal, nièce de l’ex-agent double Sergueï Skripal qui a été retrouvé inconscient aux côtés de sa fille Ioulia le 4 mars à Salisbury, au Royaume-Uni, a déclaré qu’elle souhaitait aller à Londres pour en ramener sa cousine.

«Pour l’instant, je n’ai qu’un seul objectif: y aller pour en ramener Ioulia, elle au moins, en Russie. Quant à Sergueï Viktorovitch [Skripal], tout est beaucoup plus compliqué. Voilà pourquoi je garde actuellement ma neutralité à l’égard de la Grande-Bretagne et à l’égard de la Russie», a indiqué Mme Skripal à la chaîne de télévision Rossiya 1.

In this file photo taken on March 12, 2018 Police officers stand on duty at a cordon near a bench covered in a protective tent (R) at The Maltings shopping centre in Salisbury, southern England, on where former Russian spy Sergei Skripal and his daughter Yulia were found critically ill on a bench on March 4 and taken to hospital sparking a major incident - Sputnik France
«Des actions similaires à un acte terroriste» perpétrées à l’encontre des Skripal
A la question de savoir si sa cousine Ioulia Skripal faisait d’une manière ou d’une autre de la politique, Viktoria a répondu par la négative.

Viktoria Skripal a déposé mercredi sa demande de visa à l’ambassade britannique à Moscou. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avait précédemment déclaré que la Russie espérait que Londres délivrerait rapidement un visa à Viktoria Skripal.

L'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients près d’un centre commercial de Salisbury, en Angleterre, le 4 mars dernier. Le Royaume-Uni a accusé la Russie d’avoir organisé l’empoisonnement des Skripal par un agent neurotoxique qu’il appelle Novitchok (A-234). Moscou rejette catégoriquement ces accusations, rappelant qu’un laboratoire chimique du ministère britannique de la Défense se trouve non loin des lieux du drame.

Plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne et la Pologne, les pays baltes, l’Ukraine, la Moldavie, ainsi que les États-Unis et le Canada ont annoncé le 26 mars l’expulsion de plus de 100 diplomates russes dans le cadre de l’affaire Skripal.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала