Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou: l’affaire Skripal tourne en dérision le droit international

© Sputnik . Ekaterina Chesnokova / Aller dans la banque de photosLe bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Moscou
Le bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Moscou - Sputnik France
S'abonner
Qualifiant l’affaire Skripal de prétexte pour expulser des diplomates russes, Sergueï Lavrov a dénoncé une violation flagrante du droit international.

L'Affaire Skripal a été un prétexte pour «expulser sans fondement» des diplomates russes non seulement des États-Unis et du Royaume-Uni, mais de toute une série de pays, estime le ministre russe des Affaire étrangères Sergueï Lavrov.

Intervenant ce jeudi dans le cadre de la conférence de Moscou sur la sécurité internationale, il a fait remarquer que «des provocations politiques sont organisées pour augmenter sciemment la confrontation» et «diaboliser la Russie».

«Cela fait longtemps que nous n'avions pas vu le droit international, l'éthique diplomatique, les convenances de base être tournés en dérision aussi brutalement», a-t-il déclaré.

British Foreign Secretary Boris Johnson answers a question during a news conference after his meeting with Greek Foreign Minister Nikos Kotzias, in Athens on Thursday, April 6, 2017 - Sputnik France
«Il faut renvoyer Boris Johnson» pour son «mensonge» sur l'affaire Skripal
18 pays de l'UE ainsi que les États-Unis, le Canada, la Norvège, l'Ukraine, l'Albanie, le Monténégro et la Moldavie ont annoncé leur décision d'expulser des diplomates russes dans le cadre de l'affaire Skripal. Le plus grand nombre de Russes a été expulsé des États-Unis, soit 48 diplomates et 12 employés de la mission russe auprès de l'Onu. Washington a par ailleurs ordonné la fermeture du Consulat général russe à Seattle. Le nombre de diplomates expulsés dans le cadre de l'affaire Skripal avoisine désormais les 150 personnes du côté occidental, et plus de 300 au total des deux côtés.

La Russie a à son tour annoncé depuis jeudi l'expulsion de 60 diplomates des États-Unis ainsi que d'une soixantaine de diplomates de pays européens, en rétorsion aux mesures d'expulsion annoncées par nombre de pays occidentaux en lien avec l'affaire Skripal.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала