Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

D’ici 2030, ils détiendront les deux tiers des richesses du monde

S'abonner
La concentration des biens mondiaux entre les mains des riches risque de déboucher sur l’augmentation de la méfiance et de la haine au sein des autres couches de la population de la planète.

Des lingots d'or - Sputnik France
La «dédollarisation» s’intensifie: la Russie troque ses bons du Trésor US contre de l’or
Pas moins de 64% des biens mondiaux seront concentrés entre les mains de 1% de la population vers 2030, écrit le journal The Guardian, se référant à une étude réalisée par des experts de la bibliothèque de la Chambre des communes du Royaume-Uni.

Comme ils le précisent, la tendance à la concentration des biens matériels entre les mains d’un cercle réduit de personnes s’observe depuis la crise financière de 2008. En moyenne, affirme The Guardian, la part de l’ensemble des biens mondiaux du 1% des plus riches augmente de six points par an. Sur la même période, la richesse des 99% restants de la population mondiale n'a augmenté que de trois points.

Lingot d'or - Sputnik France
Réserves d’or: la Russie a dépassé la Chine
Le journal souligne que si la situation perdure et que ces pronostics s’avèrent corrects, d’ici 2030 les personnes les plus riches de la planète se partageront quelque 305.000 milliards de dollars (près de 248.000 milliards d’euros). Actuellement, leur patrimoine commun est évalué à 140.000 milliards de dollars (près de 114.000 milliards d’euros).

Les experts expliquent la hausse du patrimoine des riches par une répartition inégale des revenus, une plus grande part de l'épargne parmi les couches financièrement aisées de la population et l'accumulation d'actifs. En outre, joue le fait que les riches investissent activement dans les titres et les actifs financiers, ce qui leur apporte des revenus disproportionnés.

Les analystes préviennent que ces rythmes de répartition des biens mondiaux au profit des riches risquent de conduire à une hausse de la méfiance et de la haine au sein des autres couches de la population au cours de la décennie à venir.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала