Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Défense russe: l'évacuation des radicaux de Jaych al-Islam de Douma a débuté

© REUTERS / Bassam KhabiehRebels are seen in a bus as they are evacuated from the town of Douma, eastern Ghouta, in Damascus, Syria April 1, 2018
Rebels are seen in a bus as they are evacuated from the town of Douma, eastern Ghouta, in Damascus, Syria April 1, 2018 - Sputnik France
S'abonner
L'évacuation des radicaux de Douma a repris comme cela avait été convenu ce dimanche et les premiers bus transportant à leur bord des islamistes et membres de leurs familles ont quitté la ville. Parallèlement, les premiers otages des radicaux ont été libérés.

Les premiers bus transportant des membres de Jaych al-Islam et de leurs familles ont quitté Douma, dernier bastion des radicaux dans la Ghouta orientale, a annoncé le ministère russe de la Défense.

«L'évacuation des radicaux de Jaych al-Islam de la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, a débuté. Les premiers bus avec des radicaux et membres de leurs familles ont traversé le point de passage près de la localité de Moukhayam al-Wafidine», indique la source dans un communiqué.

Au total, plus de 8.000 islamistes et quelque 40.000 membres de leurs familles doivent quitter cette ville de la banlieue est de Damas.

Parallèlement, l'agence Sana précise que le premier groupe de personnes retenues en otage par les radicaux a été libéré.

Ghouta - Sputnik France
Un accord d'évacuation des radicaux de leur dernier bastion de la Ghouta conclu
Plus tôt dans la journée de dimanche, le ministère russe de la Défense avait convenu avec les nouveaux chefs de Jaych al-Islam d'un cessez-le-feu, du désarmement de ce groupe extrémiste et de la reprise de l'évacuation de Douma. À cette fin, 100 bus ont été envoyés dans cette ville de la Ghouta orientale.

Commentant les allégations au sujet d'une prétendue attaque chimique qui aurait eu lieu samedi soir à Douma, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie avait pointé qu'une série de pays occidentaux cherchaient à torpiller cette opération d'évacuation des radicaux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала