Ouragan de plomb: top 5 des canons à tir rapide russes

© Sputnik . Igor Zarembo / Aller dans la banque de photosExercices militaires sur le terrain d'entraînement de la flotte de la Baltique dans la région de Kaliningrad
Exercices militaires sur le terrain d'entraînement de la flotte de la Baltique dans la région de Kaliningrad - Sputnik France
De calibre relativement réduit mais capables de tirer plusieurs centaines d'obus par minute, ces canons d'artillerie sont largement utilisés dans l'armée de l'air, l'armée de terre et la Marine

Les canons à tir rapide conçus par deux constructeurs russes, Vassili Griazev et Arkadi Chipounov, ont une place de taille dans l'équipement de l'armée russe.

Sputnik présente les cinq meilleurs canons russes qui équipent l'armée pour lui permettre d'augmenter l'efficacité des opérations sur terre, sur mer et dans les airs.

GCH-30-1

CC0 / https://commons.wikimedia.org/wiki/File:GSh-301_cropped.jpg?uselang=ru / GSh-30-1
GSh-30-1 - Sputnik France
GSh-30-1

Le canon d'aviation GCH-30-1 constitue l'argument principal des avions militaires russes lors d'un combat rapproché. Il équipe les chasseurs mondialement connus MiG-29, MiG-35, Su-27, Su-30, Su-33, Su-35, ainsi que les bombardiers Su-34. Ce canon a été mis au point en début des années 1980 et reste jusqu'à présent l'une des meilleures armes automatiques.

Le canon, de 30 mm, est équipé d'un chargeur de 150 obus, suffisant pour détruire toute cible aérienne avec une courte rafale. Si un pilote décide de tirer une longue rafale, le canon n'aura plus de munitions au bout de six secondes.

GCH-23

CC BY 3.0 / Mikhail Fetisov / GSh-23 dans le système de tir sévère Tu-22M
GSh-23 dans le système de tir sévère Tu-22M - Sputnik France
GSh-23 dans le système de tir sévère Tu-22M

Le canon d'artillerie à deux tubes GCH-23 a équipé l'armée de l'air soviétique en 1965 et continue de doter la majorité des appareils de l'armée russe. Il est surtout utilisé pour doter les avions-cargos militaires lourds Il-76M, Tu-22M et Tu-95MS. Installé dans la queue du fuselage, le canon permet de protéger l'avion lors d'un combat rapproché.

Grâce au jumelage de ses deux canons, l'arme tire à une vitesse de 3.400 obus par minute. La capacité de son chargeur est de 2.500 obus de 23 mm.

GCH-6-30K

© Sputnik . Ildous Giliasoutdinov / Aller dans la banque de photosUn canon GCH-6-30K en action
Un canon GCH-6-30K en action - Sputnik France
Un canon GCH-6-30K en action

Le canon automatique à six tubes GCH-6-30K est un véritable monstre capable de cracher jusqu'à 5.000 obus par minute. Il fait partie du système de DCA qui équipe la plupart des navires de combat russes.

Ce canon est destiné à lutter contre les avions, les hélicoptères et les missiles de croisière volant à basse altitude. Compte tenu de sa cadence de tir, il peut également être utilisé pour couler les navires de dimensions réduites. C'est pour cela que les militaires russes l'ont baptisé la «scie à métaux».

2A38

© Sputnik . Evgueni Biatov / Aller dans la banque de photosToungouska
Toungouska - Sputnik France
Toungouska

Mis au point en début des années 1980, ces canons automatiques étaient destinés à équiper les blindés d'artillerie de DCA Toungouska. Doté de deux canons jumelés, ce véhicule était capable de tirer 5.000 obus par minute, un record pour un matériel de l'armée de terre. Par ailleurs, grâce à son système de pointage, ce véhicule pouvait tirer en mouvement.

Actuellement, ce sont les Pantsir-S qui sont équipés de ces canons. Grace à un système électronique, les canons sont capables de viser une cible et de tirer sur elle sans pilotage humain. Le militaire n'a qu'à appuyer sur le bouton «feu».

2A42

CC BY 3.0 / Allocer / Autocanon 2A42 on the Mi28N heli 2A42
 2A42  - Sputnik France
2A42

Le canon automatique 2A42, mis au point en 1980, reste encore l'une des armes les plus universelles de l'armée russe. Il équipe les véhicules blindés de transport de troupes BMP-2, ainsi que les hélicoptères Ka-52 et Mi-28.

Dans l'avenir, ces canons modernisés doteront les BMP lourds construits sur la base du châssis d'Armata.

Ce canon est fiable au plus haut degré. Même après avoir tiré 500 obus de 30mm, il n'a pas besoin d'être refroidi. Il est destiné à détruire la majorité des cibles aériennes et terrestres se trouvant à une distance de quatre kilomètres. Sa cadence de tir est de 200 à 300 ou 500 coups par minute.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала