Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Times: les Skripal se verront proposer de nouvelles identités par la CIA

© AP Photo / Carolyn KasterCIA
CIA - Sputnik France
S'abonner
La CIA aurait offert son aide aux Skripal, affirme The Sunday Times, en évoquant une possible immigration de l’ex-espion outre-Atlantique…

À peine l'état de santé des Skripal s'est-il amélioré que la CIA se presse à leur secours. L'ex-espion russe et sa fille se verront bientôt proposer «de nouvelles identités et une nouvelle vie» aux États-Unis, rapporte The Sunday Times, citant une source au sein du renseignement britannique.

Vassili Nebenzia - Sputnik France
Ambassadeur russe à l’Onu: de nouveaux détails pourraient bouleverser l’affaire Skripal
À en croire le média, la MI6 a discuté avec la CIA de la possibilité d'installer les Skripal outre-Atlantique pour «les protéger de nouvelles tentatives d'attentat».
The Sunday Times indique également que parmi les pays pouvant accueilli l'ex-agent et sa fille figuraient le Canada, l'Australie et la Nouvelle Zélande.

«Un lieu évident pour leur implantation est les États-Unis, car là il y a moins de risques qu'ils s'y fassent tuer et qu'il sera plus facile de les protéger», a assuré la source du journal britannique. Cette dernière a par ailleurs confirmé que Sergueï et Ioulia ont tous les deux repris connaissance et espéré que dans un proche avenir, ils seront en mesure d'aider les enquêteurs.

The forensic tent, covering the bench where Sergei Skripal and his daughter Yulia were found, is repositioned by officials in protective suits in the centre of Salisbury, Britain, March 8, 2018 - Sputnik France
Viktoria Skripal annonce sa version de l'empoisonnement de sa famille
Vendredi, l'hôpital de Salisbury a annoncé que Sergueï Skripal, victime d'une attaque par un agent innervant le 4 mars dernier, est sorti de l'état critique dans lequel il se trouvait depuis lors. Selon Sky News, l'ex-espion russe aurait déjà repris connaissance et serait en mesure de parler.

Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down ont reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans cette tentative d'assassinat.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала