Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La mission russe auprès de l'OIAC désigne ceux qui tentent de saper le travail des experts

© AP Photo / Peter DejongLe siège de l'OIAC à La Haye
Le siège de l'OIAC à La Haye - Sputnik France
S'abonner
L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a commencé à mener son enquête concernant l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma. Selon la mission permanente russe auprès de l'OIAC, la crédibilité de la mission est dans le viseur des États-Unis avant même l’arrivée des experts.

Les États-Unis tentent de saper le travail des experts de l'OIAC avant même leur arrivée dans la ville syrienne de Douma pour y enquêter sur l'attaque chimique présumée, a déclaré lundi la mission permanente russe auprès de l'OIAC.

«Les États-Unis tentent de saper la crédibilité de la mission de l'OIAC en Syrie avant même son arrivée à Douma», est-il indiqué dans un message de la mission russe publié sur Twitter.

La mission permanente de Russie auprès de l'OIAC a également indiqué que la Russie «réaffirmait son engagement à assurer la sécurité de la mission et n'interférerait pas dans son travail».

Le bâtiment du ministère des Affaires étrangères à Moscou - Sputnik France
Moscou réfute les accusations UK sur l’interdiction d’accès en Syrie aux experts de l’OIAC
Des experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ont commencé à mener leur enquête concernant l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma.

Les inspecteurs de l'OIAC doivent visiter le site lundi pour y prélever des échantillons, interroger des témoins et recueillir des documents afin de déterminer si des armes chimiques ont été utilisées.

Londres a accusé Moscou d'interdire l'accès en Syrie aux experts de l'OIAC afin de mener leur enquête concernant l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma. Selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov, il s'agît d'une tentative britannique d'attribuer à la Russie des actions avec lesquelles elle n'a aucun lien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала