Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lors d’un concert, les Pink Floyd condamnent les frappes en Syrie

© Sputnik . Valeriy Melnikov  / Aller dans la banque de photosPink Floyd
Pink Floyd - Sputnik France
S'abonner
«Nous sommes obligés de convaincre notre gouvernement de ne pas interférer dans le conflit et de ne pas larguer de bombes», a déclaré le leader du groupe les Pink Floyd lors d’un concert. Selon lui, ce sont les Casques blancs qui sont derrière la propagande de l'attaque chimique présumée à Douma.

Roger Waters, co-fondateur et leader du groupe les Pink Floyd, a condamné lors d'un concert à Barcelone les frappes perpétrées par les États-Unis et leurs alliés en Syrie, les qualifiant d'erreur colossale. Selon lui, bien que ce soit difficile, il faudrait apprendre à distinguer la propagande de l'information véridique.

«Si nous croyons à la propagande, nous ne pousserons notre gouvernement qu'à l'hostilité», a déclaré le musicien.

Selon lui, ce sont les Casques blancs qui sont derrière la propagande de l'attaque chimique présumée.

«Nous sommes obligés de convaincre notre gouvernement de ne pas interférer dans le conflit et de ne pas larguer de bombes», a déclaré Roger Waters.

Juste après son discours, des applaudissements assourdissants et des exclamations encourageantes des spectateurs ont retenti dans la salle de concert.

Des Syriens protestent contre les frappes - Sputnik France
Un cousin d'Assad vivant en Europe: «personne ne se soucie des Syriens»
Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre la Syrie. Sur 103 missiles tirés sur la Syrie, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense. Le bombardement a été mené au prétexte d'une opération visant à éliminer de prétendues armes chimiques de cet État suite à l'attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала