De nouveaux faits sur un laboratoire chimique clandestin à Douma

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosUn laboratoire chimique clandestin à Douma
Un laboratoire chimique clandestin à Douma - Sputnik France
Un laboratoire chimique clandestin récemment découvert par des militaires russes dans la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, renfermait des substances produites en Arabie saoudite, a déclaré à Sputnik une source au sein de l'armée gouvernementale syrienne.

L’équipement du laboratoire découvert par les militaires russes dans la ville syrienne de Douma - Sputnik France
L’équipement du laboratoire chimique de Douma serait de fabrication occidentale
Dans une interview accordée à Sputnik, une source au sein des forces gouvernementales syriennes a dévoilé plusieurs détails sur ce que les militaires russes ont découvert dans un laboratoire clandestin de la ville de Douma où des radicaux avaient fabriqué des armes chimiques.

«Des emballages de plusieurs substances chimiques indiquent qu'elles ont été produites en Arabie saoudite. Plusieurs manuels écrits à la main avec des instructions sur la manière de fabriquer des agents toxiques et explosifs ont été également découverts. Des spécialistes estiment que c'est dans ce laboratoire que la provocation avec l'utilisation d'armes chimiques visant à faire accuser Damas de crimes contre la population a été préparée», a-t-il souligné.

Rappelons que les experts russes ont découvert à Douma, en Syrie, un laboratoire de fabrication d'armes chimiques appartenant aux radicaux et recelant des éléments de production de gaz moutarde ainsi qu'une bouteille de chlore.

A photo taken from the rebel-held town of Douma shows flames rising in the distance which are believed to be coming from Damascus International Airport following an explosion early in the morning of April 27, 2017 - Sputnik France
La Défense russe annonce la découverte d'un laboratoire chimique de radicaux à Douma

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Les pays occidentaux soutiennent qu'une attaque chimique a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux.

Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques de peu convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала