Des trous mystérieux découverts dans la glace arctique (photo)

© Sputnik . Alexandr Lyskin / Aller dans la banque de photosArctic
Arctic - Sputnik France
Des trous énigmatiques ont été découverts dans les glaces arctiques par des spécialistes de la Nasa dans le cadre de la mission IceBridge. Plus larges que les creux faits par les phoques, ces trous et leurs origines intriguent les chercheurs.

Un avion de la Nasa a survolé la mer de Beaufort, vers le nord du Canada, dans le cadre de la mission IceBridge. Les spécialistes de la Nasa cherchaient à comparer la quantité actuelle de glaces avec les données obtenues en 2013.

En plus d'une réduction de la quantité de glace, les chercheurs se sont aperçus de trous étranges aux origines inconnues, rapporte le site de la Nasa.

«Nous avons observé ces trous dans la glace pendant quelques minutes. Je n'avais jamais vu rien de tel», a expliqué John Sonntag.

© NASA John Sonntagglace arctique
glace arctique - Sputnik France
glace arctique

Selon les spécialistes, les trous en question ont apparu au cours de cette dernière saison.

«Le plus probable est que cette glace soit molle, facile à s'émietter, et que ces miettes forment des boules. Elle n'a pas de forme au centre tandis que ses côtés forment une structure ondulée, comme on le voit sur la photo», suppose Don Perovich, géophysicien du Dartmouth College.

Photo satellite de l'île Devon et des îles environnantes. - Sputnik France
Comment les lacs de l'Arctique canadien peuvent aider à rechercher la vie extraterrestre
Selon le spécialiste, il serait possible, par la juxtaposition des glaces aux bords, de supposer que des glaces sont entrées en collision pour former ce relief découpé. Un autre fait qui attesterait de la fragilité de la glace est la couleur grise qu'elle a, ce qui prouve que la couche de neige n'est pas assez épaisse.

Pour l'heure, les spécialistes ignorent les origines de ces trous. Certains chercheurs vont jusqu'à supposer que ces creux pourraient être l'œuvre de mammifères marins. En effet, les trous ressemblent à ceux qui sont traditionnellement faits par des phoques, mais ils sont trop grands pour eux.

Il est par ailleurs possible que ces trous soient la résultante de mouvements de convection. Ainsi, comme l'indique Chris Shuman, de l'Université de Maryland, les eaux du continent pourraient à certains endroits faire fondre cette glace, déjà fragile.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала