Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire iranien: Téhéran lance un avertissement à Washington

© AP Photo / Vahid SalemiHassan Rouhani
Hassan Rouhani - Sputnik France
S'abonner
Le Président américain a à plusieurs reprises critiqué l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, plus connu sous le nom de plan d'action conjoint, le qualifiant du «probablement pire accord de l'histoire des États-Unis» et a menacé d’en retirer Washington s’il n'était pas révisé.

Le président iranien Hassan Rohani a intimé au président américain Donald Trump de rester dans l'accord nucléaire avec Téhéran faute de quoi il devrait faire face à de «graves conséquences».

Melania Trump - Sputnik France
Un moment de complicité entre Melania Trump et Barack Obama met la Toile en ébullition
«Je m'adresse à ceux à la Maison-Blanche et leur dit que s'ils ne respectent pas leurs engagements, le gouvernement iranien réagira fermement», a déclaré mardi le Président iranien Hassan Rohani.

Suite à sa déclaration, Ali Chamkhani, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, a affirmé que l'Iran pourrait se retirer du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) si Trump renonçait à l'accord nucléaire.

«C'est l'une des trois options que nous envisageons», a indiqué M. Chamkhani aux journalistes.

Corée du Nord - Sputnik France
L'abandon des essais nucléaires nord-coréens: un leurre pour Trump
Donald Trump a posé la date du 12 mai comme ultimatum à ses alliés européens pour qu'ils s'entendent avec l'Iran afin de «remédier aux terribles lacunes» du texte de l'accord.

À cette date, s'ils n'ont pas trouvé le moyen de durcir l'accord signé en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran pour l'empêcher de se doter de la bombe atomique, le Président américain menace de rétablir des sanctions contre Téhéran et de se retirer du texte. M.Trump réclame davantage d'inspections et, surtout, la suppression des limitations dans le temps imposées à Téhéran sur son activité nucléaire, censées expirer en 2025 et 2030.

Le sort de l'accord sur le nucléaire iranien sera un des points clé de la visite du Président français aux États-Unis à partir de lundi, suivie vendredi par celle de la chancelière allemande. Pourtant, selon le chef de la diplomatie iranienne, les tentatives d'Emmanuel Macron et d'Angela Merkel «d'apaiser le Président Trump s'apparentent à une perte de temps».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала