Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ali Khamenei appelle les pays musulmans à s’unir contre les États-Unis

© Sputnik . Sergei Gouneev / Aller dans la banque de photosSeyed Ali Khamenei
Seyed Ali Khamenei - Sputnik France
S'abonner
L’Iran appelle les pays musulmans à s’unir pour faire face «aux tentatives américaines d’intimidation», a déclaré l’ayatollah Ali Khamenei, ce jeudi, en affirmant que son pays ne baisserait pas les bras devant «les États-Unis et les autres ennemis».

Le guide suprême de la révolution islamique iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé, ce jeudi, les pays musulmans à s'unir dans un front commun pour faire face aux États-Unis, selon l'agence iranienne Tasnim.

«Les pays musulmans doivent s'aligner sur une même ligne contre les États-Unis et les ennemis», a déclaré le guide de la révolution en ajoutant que «L'Iran a résisté avec succès aux tentatives d'intimidation américaines et d'autres forces arrogantes, et nous continuerons à résister. Tous les pays musulmans doivent s'unir contre les États-Unis et ces autres ennemis».

Maria Zakharova - Sputnik France
Déclarations de Trump et Macron au sujet de l'accord avec l'Iran: la Russie réagit
«Le Président américain a dit avec une extrême arrogance aux pays arabes: "si nous n'étions pas présents vous ne resteriez pas une semaine de plus au pouvoir" et cela est le summum de l'humiliation», a rappelé Ali Khamenei en soulignant que «des pouvoirs idiots dans certains pays tuent les gens comme c'est le cas au Yémen et en Afghanistan».

The Wall Street Journal a signalé, le 17 avril, que la Maison-Blanche avait demandé à l'Arabie saoudite, au Qatar et aux Émirats arabes unis de débloquer des milliards de dollars pour restaurer le nord de la Syrie. Selon les fonctionnaires, la Maison-Blanche voudrait également que les pays arabes envoient leurs militaires dans la région. L'initiative américaine vise, selon le média, à éviter «un vide en matière de sécurité» en Syrie, qui permettrait à Daech* de revenir dans la région.

Emmanuel Macron et Donald Trump - Sputnik France
Malgré les sourires, Trump et Macron en désaccord sur l’Iran: la France et l’UE en péril
De son côté, le porte-parole du Comité de sécurité nationale iranien, Hussein Nakoui Husseini, a déclaré, mercredi 18 avril, à l'agence Sputnik, que «les États-Unis veulent faire payer» à leurs alliés «le coût, financier et humain, de la guerre en Syrie» en soulignant que «l'envoi de forces armées arabes en Syrie à la place des forces américaines est une guerre [américaine, ndlr] par procuration».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала