Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Qui paiera pour la guerre en Syrie? Le golfe Persique perplexe

© AFP 2021 Hassan Ammar Riyad
Riyad - Sputnik France
S'abonner
Sur fond de crise syrienne, le Président américain mène une politique de chantage avec les pays du golfe Persique, estiment des experts contactés par Sputnik.

Des militaires saoudiens - Sputnik France
L’Arabie saoudite s’exprime sur l’envoi de ses troupes en Syrie
Le chef de la diplomatie saoudienne Adel al-Joubeir a récemment estimé que les autorités qataries devraient envoyer leurs troupes en Syrie pour encore pouvoir bénéficier d'un soutien militaire américain. Précédemment, Donald Trump avait indiqué que l'Arabie saoudite était «très intéressée» par la décision de Washington de rester en Syrie et que Riyad devrait «probablement payer» pour que l'armée américaine maintienne sa présence sur le sol syrien.

Selon le politologue qatari Ali al Heil contacté par Sputnik, le Président américain «recourt de nouveau au chantage face aux pays du golfe Persique». «Il fait chanter le gouvernement saoudien de manière permanente, et il a déjà réussi à prélever 460 milliards de dollars au Royaume», a affirmé l'interlocuteur de l'agence.

«Le ministre saoudien des Affaires étrangères essaie de ne pas parler de son propre pays lorsqu'il s'agit de dépenses aussi importantes. Il a mis son pays au bord du gouffre lorsqu'il a ouvert son trésor au Président américain», souligne M.al Heil.

Роскомнадзор может заблокировать доступ в Twitter - Sputnik France
Arabie saoudite: interdiction de recueillir des dons pour la Syrie
Pour sa part, l'analyste saoudien Mubarak al Ati estime que les récentes déclarations de Donald Trump «sont adressées directement au Qatar».

«Rappelons-nous qu'au cours de la visite de l'émir qatari aux États-Unis M.Trump lui a dit qu'il retirerait les troupes américaines du Qatar si ce dernier continuait de financer les terroristes», a indiqué M.al Ati.

«Alors l'émir s'est déclaré prêt à octroyer 100 milliards de dollars pour le développement de la base aérienne d'Al Oudeid où sont stationnées les forces américaines. Beaucoup de personnes ont considéré ce geste comme un pot de vin», prétend l'expert.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала