Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sommet intercoréen: les dirigeants du Sud et du Nord ont signé une déclaration commune

© REUTERS / TVSouth Korean President Moon Jae-in and North Korean leader Kim Jong Un shake hands after delivering a joint statement during the inter-Korean summit at the truce village of Panmunjom, in this still frame taken from video, South Korea April 27, 2018
South Korean President Moon Jae-in and North Korean leader Kim Jong Un shake hands after delivering a joint statement during the inter-Korean summit at the truce village of Panmunjom, in this still frame taken from video, South Korea April 27, 2018 - Sputnik France
S'abonner
Dans le cadre d'une déclaration conjointe des dirigeants sud-coréen et nord-coréen, les deux pays ont convenu de cesser toutes leurs activités hostiles sur mer, sur terre et dans les airs. De plus, les pays vont déclarer cette année la fin de la guerre de Corée et transformer l'accord de cessez-le-feu en accord de paix.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un et le Président sud-coréen Moon-Jae-in ont signé vendredi une déclaration conjointe dans le cadre du sommet de Panmunjeom. 

El Kremlin de Moscú - Sputnik France
Le Kremlin évalue les résultats du sommet intercoréen
Les dirigeants des deux Corées ont convenu de cesser toutes leurs activités hostiles sur mer, sur terre et dans les airs. 

Les deux dirigeants ont exprimé leur volonté de transformer la zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux pays en une «zone de paix». Il n'y aura plus de guerre entre les Corées, souligne la déclaration.

La Corée du Sud et la Corée du Nord vont déclarer cette année la fin de la guerre de Corée, dont l'armistice avait été signée en 1953, et vont transformer l'accord de cessez-le-feu en accord de paix.

De plus, les dirigeants se sont engagés vendredi à opérer une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne». Les parties ont convenu que les mesures prises par le Nord pour dénucléariser la péninsule coréenne sont d'une grande importance et ont décidé qu'à l'avenir, le Sud et le Nord feront tout leur possible pour tenir leurs engagements.

Le Président Moon se rendra cet automne à Pyongyang, ajoute la déclaration. De son côté, Kim Jong-un a promis de ne pas répéter «les erreurs du passé».

«Nous renonçons à toute action hostile. Cela se produira le 1er mai et comprendra l'élimination physique des moyens de propagande, ainsi que la cessation totale de la distribution de tracts dans la zone démilitarisée», indique le document.    

En outre, Kim Jong-un a déclaré ses espoirs quant à une réunification de la péninsule.

«Je crois que le Nord et le Sud se réuniront dans l'avenir», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse dans le cadre du sommet intercoréen.    

North Korean leader Kim Jong Un, left, and South Korean President Moon Jae-in walk toward the Peace House for their meeting at the border village of Panmunjom in the Demilitarized Zone Friday, April 27, 2018. - Sputnik France
Kim Jong-un avoue un grave problème de son pays au Président sud-coréen
Kim Jong-un a annoncé s'attendre à ce que les Nord-Coréens et les Sud-Coréens puissent à l'avenir traverser la frontière librement entre les deux pays.    

Vendredi, Kim Jong-un est devenu le premier dirigeant nord-coréen à franchir la ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule. La première réunion avec le Président sud-coréen Moon Jae-in s'est déroulée dans la partie sud-coréenne de la zone démilitarisée. Comme prévu, les dirigeants des deux Corées ont discuté des questions dont dépendent l'amélioration des relations Nord-Sud, ainsi que de la dénucléarisation nord-coréenne et des perspectives de réunification.

© Sputnik
  - Sputnik France

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала