Mort dans une grotte et "ressuscité" à Moscou: le fabuleux destin de l'Homo naledi

Les récentes découvertes réalisées dans la grotte Rising Star en Afrique du Sud, à 50 km du Cap, ont bouleversé les anthropologues du monde entier.

1 550 fragments de squelette appartenant à 15 individus ont été retrouvés dans une cavité cachée enfouie profondément sous terre. Ils ressemblent aux tout premiers hommes — Homo habilis — qui ont vécu il y a près de 2,5 millions d'années, mais la structure de leur squelette présente de nombreuses particularités uniques. Les anthropologues ont donc choisi de les regrouper au sein d'une nouvelle espèce qu'ils ont baptisée Homo naledi.

Pour la première fois en 300 000 ans, l'Homo naledi a "ressuscité" sur la plateforme de la maison-commune de l'Université russe de science et de technologie MISiS, membre du Projet 5-100.

 

© PhotoInitialement, les anthropologues avaient supposé, en s'appuyant sur les particularités archaïques de l'anatomie d'Homo naledi, que l'âge de leur trouvaille avait approximativement 2-3 millions d'années. Mais en 2017 les fossiles ont été datés entre 335 000 et 236 000 ans.

Photo: Reconstitution de l'apparence de l'Homo naledi (sans cuir chevelu).
Homo naledi - Sputnik France
1/10
Initialement, les anthropologues avaient supposé, en s'appuyant sur les particularités archaïques de l'anatomie d'Homo naledi, que l'âge de leur trouvaille avait approximativement 2-3 millions d'années. Mais en 2017 les fossiles ont été datés entre 335 000 et 236 000 ans.

Photo: Reconstitution de l'apparence de l'Homo naledi (sans cuir chevelu).
© PhotoLa principale surprise de cette découverte est que les fossiles des hommes archaïques étaient en réalité bien moins âgés que l'estimation initiale.

Photo: Moule pour couler la reconstitution sculptée.
Homo naledi - Sputnik France
2/10
La principale surprise de cette découverte est que les fossiles des hommes archaïques étaient en réalité bien moins âgés que l'estimation initiale.

Photo: Moule pour couler la reconstitution sculptée.
© Sputnik . Sergueï PiatakovLes Homo naledi auraient pu coexister sur Terre avec leurs "cousins" – les ancêtres directs de l'homme moderne.

Photo: Reconstitution sculptée d'une main d'Homo naledi (auteur – Anatoli Alexandrov) et moulage des os d'un poignet d'Homo naledi obtenu par impression 3D.
Reconstitution sculptée d'une main d'Homo naledi (auteur – Anatoli Alexandrov) et moulage des os d'un poignet d'Homo naledi obtenu par impression 3D - Sputnik France
3/10
Les Homo naledi auraient pu coexister sur Terre avec leurs "cousins" – les ancêtres directs de l'homme moderne.

Photo: Reconstitution sculptée d'une main d'Homo naledi (auteur – Anatoli Alexandrov) et moulage des os d'un poignet d'Homo naledi obtenu par impression 3D.
© Sputnik . Sergueï Piatakov L'Homo naledi ressemble aux représentants de l'espèce Homo, mais se distingue par plusieurs particularités, notamment un poids du cerveau insuffisant (deux fois inférieur à celui du cerveau humain).

Photo: Gueorgui Sokolov présente une reconstitution de l'apparence de l'homme préhistorique Homo naledi (auteur – Anatoli Alexandrov) dans la maison-commune de l'Université nationale de science et de technologie MISiS dans le cadre du festival "Journée du chaînon manquant".
Gueorgui Sokolov présente une reconstitution de l'apparence de l'homme préhistorique Homo naledi (auteur – Anatoli Alexandrov) dans la maison-commune de l'Université nationale de science et de technologie MISiS dans le cadre du festival Journée du chaînon manquant. - Sputnik France
4/10
L'Homo naledi ressemble aux représentants de l'espèce Homo, mais se distingue par plusieurs particularités, notamment un poids du cerveau insuffisant (deux fois inférieur à celui du cerveau humain).

Photo: Gueorgui Sokolov présente une reconstitution de l'apparence de l'homme préhistorique Homo naledi (auteur – Anatoli Alexandrov) dans la maison-commune de l'Université nationale de science et de technologie MISiS dans le cadre du festival "Journée du chaînon manquant".
© Photo Sergueï KrivopliassovLes mâles adultes d'Homo naledi, selon les estimations des anthropologues, atteignaient 150 cm et pesaient près de 45 kg, ce qui est significativement inférieur aux hommes qui vivaient à la même époque.

Photo: Extrait du film d'animation "Homo naledi: Rencontre entre deux mondes".
Extrait du film d'animation Homo naledi: Rencontre entre deux mondes - Sputnik France
5/10
Les mâles adultes d'Homo naledi, selon les estimations des anthropologues, atteignaient 150 cm et pesaient près de 45 kg, ce qui est significativement inférieur aux hommes qui vivaient à la même époque.

Photo: Extrait du film d'animation "Homo naledi: Rencontre entre deux mondes".
© Sputnik . Sergueï Piatakov Une analyse détaillée des bras et des jambes de l'Homo naledi a révélé que ce primate avait une allure humaine et utilisait probablement des outils de travail tout en conservant son aptitude à grimper aux arbres comme un singe.

Sur la photo: Une jeune participante au festival "Journée du chaînon manquant" se familiarise avec la reconstruction du bras de l'homme préhstorique Homo naledi.
Une jeune participante au festival Journée du chaînon manquant se familiarise avec la reconstruction du bras de l'homme préhstorique Homo naledi. - Sputnik France
6/10
Une analyse détaillée des bras et des jambes de l'Homo naledi a révélé que ce primate avait une allure humaine et utilisait probablement des outils de travail tout en conservant son aptitude à grimper aux arbres comme un singe.

Sur la photo: Une jeune participante au festival "Journée du chaînon manquant" se familiarise avec la reconstruction du bras de l'homme préhstorique Homo naledi.
© Sputnik . Sergueï Piatakov A la recherche de réponses aux mystères de la vie et de la mort de l'Homo naledi, les anthropologues russes ont réalisé une reconstitution sculptée à partir des moulages des os reçus de leurs collègues sud-africains.

Photo: Démonstration grandeur nature de la méthode de reconstitution sculptée sur l'exemple du moulage d'un crâne d'Homo naledi et une semi-reconstitution (auteure – Elizaveta Vesselovskaïa)
Démonstration grandeur nature de la méthode de reconstitution sculptée sur l'exemple du moulage d'un crâne d'Homo naledi et une semi-reconstitution - Sputnik France
7/10
A la recherche de réponses aux mystères de la vie et de la mort de l'Homo naledi, les anthropologues russes ont réalisé une reconstitution sculptée à partir des moulages des os reçus de leurs collègues sud-africains.

Photo: Démonstration grandeur nature de la méthode de reconstitution sculptée sur l'exemple du moulage d'un crâne d'Homo naledi et une semi-reconstitution (auteure – Elizaveta Vesselovskaïa)
© Sputnik . Sergueï Piatakov Un dessin animé en 3D a été réalisé sur certains fragments supposés de la vie du représentant de cette espère disparue.

Photo: Démonstration des méthodes de reconstitution de l'apparence des êtres vivants selon leurs ossements.
Démonstration des méthodes de reconstitution de l'apparence des êtres vivants selon leurs ossements. - Sputnik France
8/10
Un dessin animé en 3D a été réalisé sur certains fragments supposés de la vie du représentant de cette espère disparue.

Photo: Démonstration des méthodes de reconstitution de l'apparence des êtres vivants selon leurs ossements.
© Photo Sergueï Krivopliassov L'allure de l'Homo naledi dans le film a été copiée sur les Bochimans africains

Photo: Extrait du film d'animation "Homo naledi: Rencontre entre deux mondes" (auteur – Sergueï Krivopliassov).
Extrait du film d'animation Homo naledi: Rencontre entre deux mondes (auteur – Sergueï Krivopliassov) - Sputnik France
9/10
L'allure de l'Homo naledi dans le film a été copiée sur les Bochimans africains

Photo: Extrait du film d'animation "Homo naledi: Rencontre entre deux mondes" (auteur – Sergueï Krivopliassov).
© Sputnik . Sergueï Piatakov "Si nous connaissions le passé des espèces alternatives et les raisons pour lesquelles elles ont disparu de la planète, alors peut-être cette information pourrait aider l'humanité contemporaine à survivre en temps de crise", affirme Stanislav Drobychevski, inspirateur du festival, maître de conférences à la chaire d'anthropologie à la faculté biologique de l'Université d’État Lomonossov de Moscou et rédacteur scientifique du site Antropogenez.ru.

Sur la photo: L'anthropologue Stanislav Drobychevski présente le moulage du crâne de l'Homo naledi en comparaison avec le crâne humain.
L'anthropologue Stanislav Drobychevski présente le moulage du crâne de l'Homo naledi en comparaison avec le crâne humain - Sputnik France
10/10
"Si nous connaissions le passé des espèces alternatives et les raisons pour lesquelles elles ont disparu de la planète, alors peut-être cette information pourrait aider l'humanité contemporaine à survivre en temps de crise", affirme Stanislav Drobychevski, inspirateur du festival, maître de conférences à la chaire d'anthropologie à la faculté biologique de l'Université d’État Lomonossov de Moscou et rédacteur scientifique du site Antropogenez.ru.

Sur la photo: L'anthropologue Stanislav Drobychevski présente le moulage du crâne de l'Homo naledi en comparaison avec le crâne humain.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала