Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kim Jong-un s’exprime sur la possibilité de l’inspection des sites nucléaires nord-coréens

© AP Photo / White HouseIn this image released by the White House, then-CIA director Mike Pompeo shakes hands with North Korean leader Kim Jong Un in Pyongyang, North Korea, during a 2018 East weekend trip.
In this image released by the White House, then-CIA director Mike Pompeo shakes hands with North Korean leader Kim Jong Un in Pyongyang, North Korea, during a 2018 East weekend trip. - Sputnik France
S'abonner
Se référant à ses propres sources, un média sud-coréen informe que Kim Jong-un aurait accepté une inspection des sites nucléaires nord-coréens.

Rencontrant le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un a donné son feu vert pour l’inspection des sites nucléaires nord-coréens, a annoncé ce mardi la chaîne sud-coréenne JTBC, se référant à une source informée.

Kim Jong-un a promis à M.Pompeo d’ouvrir l’accès aux sites nucléaires nord-coréens, ce qui témoigne de l’intention positive de Pyongyang de prendre une part active dans la dénucléarisation de la péninsule de Corée, informe la chaîne.

«Vous pouvez inspecter tous les sites nucléaires que vous désirez», aurait affirmé Kim Jong-un cité par la chaîne.

Comme l’indique ce média, c’est justement le refus de Pyongyang d’autoriser des inspections qui est devenu la pierre d’achoppement des pourparlers à six sur la dénucléarisation de la péninsule en 2008.

Rencontre entre les dirigeants des deux Corées Kim Jong-un et Moon Jae-in à Panmunjeom - Sputnik France
Sommet historique sur la péninsule de Corée: «un optimisme prudent est de mise»
Rappelons que, début avril, Mike Pompeo, ex-directeur de la CIA et candidat au poste de secrétaire d'État américain à l'époque, avait rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans le cadre des préparatifs d'un sommet bilatéral avec Donald Trump.

Dans son entretien à la chaîne ABC, M.Pompeo a déclaré que Kim Jong-un était prêt à soumettre un programme susceptible de contribuer à la dénucléarisation de la péninsule.

Le 27 avril, Kim Jong-un est devenu le premier dirigeant du Nord à avoir franchi la ligne de démarcation avec le Sud. Et c’est du côté sud-coréen de la zone démilitarisée qu’il a tenu une rencontre avec Moon Jae-in, Président de la République de Corée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала