Le recordman de vitesse sur vélo-fusée perd la vie en Alsace pendant un entraînement

CC0 / / un vélo
un vélo - Sputnik France
Le détenteur du record de vitesse sur vélo-fusée, François Gissy, a perdu la vie samedi alors qu’il s’entraînait sur une ancienne piste militaire dans le Haut-Rhin. Le sportif était à bord de son engin quand il a fait une sortie de piste pour des raisons encore indéterminées. Une enquête a été ouverte.

Quelque chose entre un ingénieur génial et un sportif doué : l’entraînement de ce skieur est 100% fou! - Sputnik France
Quelque chose entre un ingénieur génial et un sportif doué: cet entraînement est 100% fou!
François Gissy, un sportif alsacien connu pour ses records de vitesse sur vélo-fusée, s'est tué samedi alors qu'il effectuait un entraînement sur une ancienne piste militaire dans le Haut-Rhin, a-t-on appris auprès des gendarmes et du parquet.

L'accident s'est produit vers 8h00 sur l'ancienne piste militaire de Munchhouse à une quarantaine de kilomètres au sud de Colmar, ont indiqué les gendarmes, cités par les médias locaux.

Le sportif, âgé de 36 ans, s'est lancé à près de 300 km/h, avant de faire quelques secondes plus tard une sortie de piste mortelle. Il a succombé à ses blessures, malgré l'intervention des secours.

«Il était connu pour battre des records de vitesses avec des engins bricolés», a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Colmar, Christian de Rocquigny.

D'après M. de Rocquigny, François Gissy «se trouvait sur place avec des membres de sa famille, des membres d'une équipe de tournage, sur une piste désaffectée, sans autorisation».

Un homme obèse - Sputnik France
Voici une nouvelle approche pour perdre du poids sans faire de sport
Suite à cet accident une enquête a été ouverte.

Selon les premiers éléments de l'enquête révélés par les médias, «quatre secondes après son départ, il était déjà à 298 km/h, il est sorti de route 3 secondes plus tard, pour une raison qui reste à déterminer, un trou dans la chaussée ou autre chose, il est sorti sur l'accotement, à une vitesse qui était encore de 150 km/h».

«C'était un sportif reconnu dans son milieu, victime de sa passion, qui avait pris le risque comme passion», a également indiqué le procureur.

D'après les médias, ses engins, les fameux «vélos-fusées», fonctionnaient à la vapeur d'eau.

Ainsi, François Gissy, avait atteint la vitesse de 333 km/h en 4,8 secondes, le 7 novembre 2014 sur la piste du Castellet dans le Var. Ses exploits étaient relayés en vidéo sur internet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала