Cette arme russe redoutable «n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie»

© Sputnik . Grigoriy Sisoev / Aller dans la banque de photosCette arme russe redoutable «n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie»
Cette arme russe redoutable «n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie» - Sputnik France
«Aucun autre pays n'exploite un missile balistique lancé par avion, donc Moscou a raison sur ce point en disant que le Kinjal n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie», constate la revue américaine The National Interest en précisant que le missile hypersonique russe Kinjal «est une arme redoutable».

La revue américaine The National Interest a reconnu les capacités du système aérien russe de précision Kinjal, en soulignant que ces missiles hypersoniques étaient uniques au monde.

«Aucun autre pays n'exploite un missile balistique lancé par avion, donc Moscou a raison sur ce point en disant que le Kinjal n'a pas d'équivalent en dehors de la Russie», a écrit Dave Majumdar.

Le média poursuit en précisant notamment que le Kinjal est une arme «très maniable» ce qui «rendrait l'interception extrêmement difficile».

«Ainsi, en fin de compte, le Kinjal est une arme redoutable», a conclu l'auteur de l'article.

Un MiG-31 russe porteur de missiles hypersoniques Kinjal - Sputnik France
Les USA impuissants devant les missiles hypersoniques russes Kinjal?
Vladimir Poutine a présenté le système aérien de précision Kinjal et d'autres armes russes sophistiquées le 1er mars dernier, dans son message annuel au parlement. Selon le Président russe, ce missile hypersonique capable d'atteindre une vitesse de Mach 10 (dix fois la vitesse du son) peut déjouer tous les systèmes de défense antiaérienne et antimissile actuels, transportant des ogives nucléaires ou conventionnelles à une distance de plus de 2.000 km.

Un MiG-31 - Sputnik France
Dix avions supersoniques MiG-31 armés de missiles Kinjal sont déjà fonctionnels
En décembre dernier, le système Kinjal est entré en service opérationnel dans la région militaire russe du Sud, d'après M. Poutine. Le vice-ministre russe de la Défense, Youri Borissov, a annoncé plus tard que les missiles aérobalistiques Kinjal pouvaient frapper des porte-avions, des destroyers et des croiseurs ennemis.

Le MiG-31, «un avion supersonique unique qui devance son temps», a été modernisé parallèlement au développement du Kinjal, d'après le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала