Alger rejette les accusations marocaines sur un soutien au Front Polisario

© AP Photo / Daniel Ochoa de OlzaDes militaires du Front Polisario
Des militaires du Front Polisario - Sputnik France
Alger a démenti les accusations de Rabat d’avoir organisé des rencontres entre le Front Polisario qui lutte pour l’indépendance du Sahara occidental et le mouvement libanais Hezbollah, selon un communiqué officiel de la diplomatie algérienne.

Le ministère algérien des Affaires étrangère a rejeté les accusations du Maroc selon lesquelles l'Algérie avait organisé des rencontres entre les représentants du Front Polisario et le Hezbollah libanais concernant une assistance militaire.

A Saharawi man holds up a Polisario Front flag in the Al-Mahbes area near Moroccan soldiers guarding the wall separating the Polisario controlled Western Sahara from Morocco on February 3, 2017. - Sputnik France
Le Front Polisario aurait perdu 26 membres dans le crash de l’avion militaire en Algérie
Une déclaration officielle du ministère algérien indique que l'Algérie dénonçait fermement les propos déplorables du ministre marocain des Affaires étrangères tenus dans une interview publiée hier par l'hebdomadaire Jeune Afrique.

Dans cette interview accordée à Jeune Afrique, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a déclaré que l'Algérie avait organisé, et apporté son soutien et son appui opérationnel aux rencontres sur son territoire entre les représentants du Front Polisario et du Hezbollah qui aurait livré des armes iraniennes aux Sahraouis.

Alger a souligné que Rabat n'avait présenté aucune preuve tangible et continuait à «inventer des histoires».

Alger - Sputnik France
L’Algérie répond au Maroc quant à sa position sur le Sahara occidental
Le conflit du Sahara occidental empoisonne depuis nombre d'années les relations entre l'Algérie et le Maroc. Le Royaume considère le Sahara occidental, cette ancienne colonie espagnole, comme son territoire, tandis que l'Algérie se prononce pour son autodétermination.

Au début du mois de mai, Rabat a rompu les relations diplomatiques avec Téhéran en raison de l'assistance militaire du Hezbollah au Front Polisario. Selon les médias arabes, Rabat a accusé l'ambassade iranienne à Alger d'avoir épaulé le Front Polisario. Le Hezbollah et Téhéran ont démenti les accusations marocaines. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала