Le pare-brise du cockpit en mille morceaux, ce pilote réussit néanmoins à atterrir (vidéo)

Un appareil de la compagnie Sichuan Airlines, qui reliait la métropole de Chongqing (sud-ouest) à Lhassa (Tibet) tôt lundi matin, est parvenu à atterrir d'urgence à Chengdu (sud-ouest) malgré l'éclatement de la vitre droite du cockpit et les blessures de l’un des pilotes. La cause de l'incident reste toujours à préciser.

Le copilote d'un avion de la compagnie Sichuan Airlines qui a été contraint d'effectuer un atterrissage d'urgence lundi a été aspiré à l'extérieur du cockpit après l'éclatement du pare-brise, mais a été retenu par sa ceinture de sécurité, relate mardi le quotidien chinois Chengdu Economic, qui cite le commandant de bord.

Liu Chuanjian, le commandant de bord du vol 3U8633 qui assurait la liaison entre la mégalopole de Chongqing et Lhassa au Tibet, a dû faire atterrir un Airbus A319 à Chengdu, chef-lieu du Sichuan. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les 119 passagers de l'avion.

À près de 10.000 mètres d'altitude, un bruit assourdissant a retenti dans le cockpit, ce qui a entraîné une dépressurisation dans l'habitacle ainsi qu'une chute de la température.

«Il n'y avait aucun voyant d'avertissement. Puis brusquement, le pare-brise s'est fissuré et on a entendu puissante détonation. Et tout d'un coup, mon copilote a été aspiré par la fenêtre», raconte le commandant de bord dans les colonnes du quotidien chinois.

Le copilote, qui portait sa ceinture de sécurité, a été tiré vers l'intérieur après avoir été tout d'abord aspiré vers l'extérieur. Selon l'administration de l'aviation civile chinoise, il souffre d'une entorse au poignet et de quelques éraflures. Un autre membre du personnel de bord a été blessé pendant la descente.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала