Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou dénonce les risques de résurgence du califat de Daech en Syrie

S'abonner
Washington cherche à épargner des milliers de radicaux interpellés en Syrie, créant le risque de voir renaître Daech dans la zone proche de l’Euphrate, après le retrait américain, a déclaré la diplomatie russe par la voix de sa porte-parole.

Moscou a violemment fustigé les démarches adoptées par Washington face aux radicaux dans la zone proche de l'Euphrate, en Syrie, dénonçant le risque de résurgence de Daech*. Selon Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe, le Pentagone passe sous silence des informations concernant 2.000 à 3.000 radicaux principalement en provenance d'Europe et des pays de l'ex-URSS interpellés dans la région.

Homs - Sputnik France
L’armée syrienne élimine les derniers remparts des terroristes dans la province de Homs
«Les mesures préventives se résument à limiter leur liberté de mouvement, dans le même temps, ils bénéficient de trois repas par jour, de services médicaux pour maintenir leur forme physique», a-t-elle indiqué.

«À la lumière du retrait américain de Syrie, il apparaît d'importants risques de résurgence du califat dans la zone derrière l'Euphrate à l'instar du scénario irakien quand après le retrait précipité des Américains a surgit Daech», a poursuivi la diplomate.

Et d'ajouter: «En évitant des poursuites judiciaires à l'encontre des radicaux, l'administration américaine couvre leur activité délictueuse».

*organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала