Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Vietnam répond aux inquiétudes chinoises concernant des exploitations d'hydrocarbures

© REUTERS / Maxim ShemetovRosneft bắt đầu khoan giếng sản xuất ở vùng thềm lục địa của Việt Nam
Rosneft bắt đầu khoan giếng sản xuất ở vùng thềm lục địa của Việt Nam - Sputnik France
S'abonner
En réponse aux protestations de Pékin contre l'exploitation gazière et pétrolière Lan Do en mer de Chine méridionale, Hanoï souligne qu'il s'agit exclusivement des eaux territoriales du Vietnam.

Le ministère vietnamien des Affaires étrangères a répondu aux préoccupations de Pékin quant à l'exploitation Lan Do, en mer de Chine méridionale.

«Comme nous l'avons affirmé à maintes reprises, toutes les activités économiques maritimes du Vietnam, y compris les activités pétrolières et gazières, ont été autorisées et menées dans des zones maritimes entièrement sous souveraineté et juridiction vietnamiennes», a déclaré la porte-parole de la diplomatie vietnamienne Le Thi Thu Hang citée par Reuters.

Une usine de tuyaux - Sputnik France
Rosneft et Total signent un contrat pour livrer 4,8-10,8 M de tonnes de brut en Allemagne

Plus tôt, l'entreprise russe Rosneft Vietnam B.V. avait annoncé le début du forage de puits LD-3P dans le champ Lan Do. L'entreprise possède 35% des actions du projet dont elle est l'opérateur.

Selon Rosneft, ses activités sur le plateau de la mer de Chine méridionale sont menées exclusivement dans les eaux territoriales du Vietnam et en conformité avec les obligations de licence.

Des experts estiment que Lan Do comprend des réserves de gaz commercial d'un volume de 3,4 milliards de mètres cubes. Les réserves géologiques initiales du champ sont évaluées à 23 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

A Chinese worker walks past equipment at an oil refinery of the PetroChina Jilin Petrochemical Co. in Jilin, northeast China, Monday, May 24, 2004. - Sputnik France
La Russie réduit ses fournitures pétrolières en Europe au profit de la Chine
La Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique.

Pékin, qui revendique la quasi-totalité de la mer de Chine du sud, où transitent chaque année 5.000 milliards de dollars de biens, accuse les Philippines et le Vietnam d'utiliser le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала