Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Onu qualifie les meurtres des Palestiniens à Gaza de délibérés

S'abonner
Soutenant les appels de nombreux États et observateurs en faveur d'une enquête concernant les meurtres de Palestiniens à Gaza, le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme a considéré qu’il s’agissait d’actions «délibérées» de la part de l'armée israélienne ce qui viole la Convention de Genève.

Les meurtres de Palestiniens perpétrés par l'armée israélienne lors des affrontements à la frontière de la bande de Gaza peuvent être considérés comme délibérés, ce qui viole la Convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre, a déclaré Zeid Ra'ad Al-Hussein, le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme.

«Les morts qui résultent d'un usage illégal de la force par la puissance occupante peuvent aussi être considérés comme délibérés, ce qui constitue une violation grave de la quatrième Convention de Genève», a-t-il déclaré à l'ouverture de la Session extraordinaire de l'Onu.

Et d'ajouter: «Ces gens, dont plusieurs étaient complètement désarmées, ont reçu des tirs d'armes de combat dans le dos, dans la poitrine, dans la tête, dans les membres, des balles en acier recouvertes de caoutchouc ont été tirées, ils ont reçu du gaz lacrymogène. Les militaires israéliens ont également tué 17 Palestiniens en dehors des cinq manifestations».

Palestinian demonstrators gather during a protest against U.S. embassy move to Jerusalem and ahead of the 70th anniversary of Nakba, at the Israel-Gaza border, east of Gaza City May 14, 2018. - Sputnik France
Israël peine à expliquer pourquoi il a utilisé des snipers pour la répression à Gaza
Le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme de l'Onu a également soutenu «les appels de nombreux États et observateurs en faveur d'une enquête qui soit internationale, indépendante et impartiale».

Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont manifesté le 14 mai à la frontière avec l'État hébreu contre l'inauguration à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël. De violents heurts ont éclaté dans la matinée et se sont poursuivis dans l'après-midi le long de la frontière israélienne.

Selon le dernier bilan disponible, 61 Palestiniens ont été tués et plus de 2.700 autres blessés par des soldats israéliens.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала