Le Président serbe explique pourquoi son pays n’imposera pas de sanctions antirusses

© Sputnik . Aleksei Nikolsky / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine et Aleksandar Vucic
Vladimir Poutine et Aleksandar Vucic - Sputnik France
La Serbie refuse catégoriquement d'imposer des sanctions antirusses. Selon le Président Aleksandar Vucic, Belgrade attache de l'importance à l'amitié avec Moscou, ainsi qu’avec le Président Vladimir Poutine.

La Serbie attache de l'importance à l'amitié avec la Russie, et par conséquent ne se joindra pas aux sanctions antirusses de l'Union européenne, a déclaré le Président de ce pays des Balkans, Aleksandar Vucic, dans une interview accordée au quotidien allemand Rheinische Post.

«Je déclare constamment que nous ne nous joindrons jamais aux sanctions de l'UE contre la Russie», a indiqué le Président serbe.

Dans son interview, Aleksandar Vucic a également abordé le sujet de ses relations avec Vladimir Poutine et son attitude envers le Président russe:

«Je le connais très bien et j'ai beaucoup de respect pour lui, et je sais que la Serbie peut compter sur lui. J'ai eu besoin trois fois de son aide de toute urgence, et ces trois fois j'ai pu le contacter immédiatement par téléphone».

La Douma - Sputnik France
Sanctions antirusses: Moscou se rapproche de l’introduction de mesures de riposte
Les sanctions antirusses ont été prises par les États-Unis, l'Union européenne, le Canada et plusieurs autres pays en 2014, sur fond des évènements en Crimée et en Ukraine. En réponse, Moscou a imposé un embargo sur les produits alimentaires de ces états.

Le 6 avril, les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre 38 hommes d'affaires, officiels et sociétés russes. Sur la liste, l'on retrouve entre autres le fournisseur d'armes russe Rosoboronexport, le ministre de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev, le président de la Commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev et le secrétaire du Conseil de sécurité de la Russie, Nikolaï Patrouchev. Ces restrictions prévoient l'interdiction aux personnes et aux sociétés concernées de conclure des marchés avec des ressortissants américains et le gel de leurs avoirs aux États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала