Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pékin envoie ses bombardiers stratégiques s’exercer en mer de Chine méridionale (vidéo)

© AP Photo / Shao Jing/Xinhua Chinese People's Liberation Army Air Force Su-30 fighter, right, flies along with a H-6K bomber as they take part in a drill near the East China Sea (File)
Chinese People's Liberation Army Air Force Su-30 fighter, right, flies along with a H-6K bomber as they take part in a drill near the East China Sea (File) - Sputnik France
S'abonner
Des avions des forces aériennes chinoises, y compris des bombardiers stratégiques Xian H-6, sont arrivés sur des îles en mer de Chine méridionale dans le cadre d’exercices militaires.

Su-35 - Sputnik France
Comment «le plus meurtrier» des chasseurs russes aidera-t-il Pékin à renforcer son armée?
Des bombardiers stratégiques chinois Xian H-6, capables de porter des armes nucléaires, ont participé à des exercices militaires en mer de Chine méridionale, a annoncé le 18 mai la Défense chinoise.

«Une division de la Force aérienne de l'Armée populaire de libération a récemment envoyé des bombardiers, tels que des Xian H-6, effectuer des exercices de décollage et d'atterrissage sur des îles et des récifs en mer de Chine méridionale pour améliorer notre capacité à atteindre tout le territoire, à réaliser des frappes à tout moment et dans toutes les directions», indique le communiqué de la Force aérienne chinoise.

En dehors des Xian H-6, des chasseurs Su-35, J-20 et d'autres appareils ont pris part aux manœuvres, dont le lieu n'est pas précisé.

Selon l'expert militaire Wang Mingliang, cité par le communiqué, ces exercices aideront Pékin à renforcer son potentiel de combat pour répondre aux menaces sur la sécurité maritime.

Spratleys - Sputnik France
Pékin s'explique après avoir implanté des missiles sur des îles contestées
Auparavant, la chaîne américaine de télévision CNBC avait fait savoir que Pékin déployait des moyens de défense aérienne et antinavire sur les îles Spartleys.

La Chine et plusieurs pays de la région, notamment le Japon, le Vietnam et les Philippines, contestent les frontières maritimes et les zones de responsabilité en mers de Chine méridionale et orientale. L'archipel des Spratleys, qui compte plus de 100 îles, récifs et atolls à mi-chemin entre le Vietnam et les Philippines, est l'une des zones les plus disputées à cause de son importance militaire stratégique.

Pékin, qui revendique la quasi-totalité de la mer de Chine du sud, où transitent chaque année 5.000 milliards de dollars de biens, accuse les Philippines et le Vietnam d'utiliser le soutien des États-Unis afin d'attiser les tensions régionales.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала