Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nicolas Maduro réélu à la présidence vénézuélienne jusqu’en 2025

© REUTERS / Miraflores PalaceNicolas Maduro (archives)
Nicolas Maduro (archives) - Sputnik France
S'abonner
Nicolas Maduro a remporté l'élection au poste de chef de l'État vénézuélien, en recueillant plus de 5,8 millions de voix (environ 68%), devançant ainsi son adversaire Henri Falcon, crédité de 1,8 million de voix, a déclaré le Conseil national électoral.

Le Président vénézuélien Nicolas Maduro a été réélu dimanche jusqu'en 2025. Quelque 20 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes, et selon le décompte de la commission électorale, sur 8.603.936 votes, M.Maduro a obtenu 5.823.728 suffrages.

Le taux de participation a été de 46,1%, a précisé le Conseil national électoral. En 2013, lors de la précédente élection présidentielle, le taux de participation avait été de 80%.

«Après avoir dépouillé 92,6% des suffrages avec une participation de 46,01% de l'électorat aux élections, on peut dire que Nicolas Maduro a reçu 5.823.718 voix, [le candidat de l'opposition] Henri Falcon 1.820.552 voix et Javier Bertucci 925.000», a communiqué Tibisay Lucena, la présidente du Conseil national électoral. «Les résultats sont irréversibles», a-t-elle ajouté.

Мальчик бежит под венесуэльским флагом во время протеста журналистов и работников средств массовой информации против нападений на журналистов в Каракасе - Sputnik France
«Normes internationales» violées: le Canada interdit aux Vénézuéliens de voter sur son sol
Toutefois, les opposants de M.Maduro ont dénoncé des pressions sur les électeurs et exigé un nouveau vote. Le chef de l'opposition, Henry Falcon, a refusé de reconnaître les résultats des élections. «Nous ne reconnaissons pas ce processus électoral et le considérons comme illégal. Je parle avec responsabilité, et… demain je quitterai le pays», a écrit le politicien sur Twitter.

Selon les données de l'opposant au Président, quelques 142.000 violations ont été enregistrées lors du scrutin.

En réponse, M.Maduro a accusé son adversaire de mépris envers le peuple vénézuélien. «On n'a jamais vu un candidat ne pas reconnaître les résultats au moment de leur publication… Le peuple du Venezuela doit être respecté», a déclaré le chef de l'État.

Plus tôt, le Département d'État américain avait refusé de reconnaître les élections au Venezuela comme légitimes. Une position similaire a été adoptée par les autorités de l'Argentine, du Chili et d'un certain nombre d'autres pays d'Amérique latine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала