Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La main d’un zadiste arrachée par une grenade lors de heurts avec les gendarmes à NDDL

© AFP 2021 GUILLAUME SOUVANT Vans of French riot gendarmes are pictured on the second day of a second eviction of environmental protesters from the area, known as ZAD (Zone a Defendre - Zone to defend) at the site of an abandoned airport project near the western city of Nantes, in Notre-Dame-des-Landes on May 18, 2018.
Vans of French riot gendarmes are pictured on the second day of a second eviction of environmental protesters from the area, known as ZAD (Zone a Defendre - Zone to defend) at the site of an abandoned airport project near the western city of Nantes, in Notre-Dame-des-Landes on May 18, 2018. - Sputnik France
S'abonner
Une nouvelle série de heurts entre zadistes et gendarmes s’est produite aujourd’hui lors d’une tentative de déblaiement de squats détruits sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Un homme a été grièvement blessé à une main en ramassant une grenade.

A protester hurls stone toward riot forces on April 10, 2018 on the second day of a police operation to raze the decade-old camp known as ZAD (Zone a Defendre - Zone to defend) at Notre-Dame-des-Landes, near the western city of Nantes, and evict the last of the protesters who had refused to leave despite the government agreeing to ditch a proposed airport. - Sputnik France
Alain de Benoist: «Quand on modifie par trop la nature, on se modifie soi-même»
Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, des gendarmes ont déclenché mardi des travaux de déblaiement de squats détruits. Les travaux ont dégénéré en affrontements au cours desquels un zadiste a été blessé. Il a eu une main arrachée par l'explosion d'une grenade qu'il essayait de ramasser, a affirmé à l'AFP le procureur de la République de Saint-Nazaire, Sylvie Canovas.

Un groupe d'opposants s'en est pris aux gendarmes mobiles chargés de sécuriser les travaux. Les forces de l'ordre ont lancé des grenades pour se dégager et un homme de 30 ans a eu une main arrachée en ramassant une grenade offensive GLI-F4, a indiqué une source proche du dossier.

Les faits se sont déroulés à proximité du lieu-dit de la Chateigne. L'homme blessé a été transféré vers le CHU de Nantes. Son pronostic vital n'est pas engagé. Une enquête a été ouverte.

«Cet homme a été grièvement blessé à la main en ramassant une grenade et se trouve en cours d'évacuation vers un hôpital», a déclaré Mme Canovas, qui se rendait sur place.

Il a été amputé de la main droite, a-t-on appris par la suite.

des manifestations du 1e mai - Sputnik France
1er mai, du «tous ensemble» de la CGT au «tout cramer!» des Blacks blocs
Les travaux de déblaiement ont eu lieu sur les sites de la Chateigne et la Vosgerie. Les gendarmes ont été obligés de dégager le chemin de Suez, jonché de barricades, pour accéder à la zone.

«La personne blessée a été traînée par les GM (gendarmes mobiles, ndlr) pour l'évacuer de la Chateigne, avant d'être emmenée en ambulance à 12h30 sur le chemin de Suez par la Saulce. Flics, hors de nos vies», a signalé la ZAD sur son site.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала