Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Netanyahu s’exprime ouvertement sur le rôle de l’aviation israélienne contre l’Iran

© AP Photo / Matt DunhamIsraeli Prime Minister Benjamin Netanyahu gives an address at the London Stock Exchange in the City of London, Friday, Nov. 3, 2017.
Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu gives an address at the London Stock Exchange in the City of London, Friday, Nov. 3, 2017. - Sputnik France
S'abonner
L’armée de l’air israélienne mène «graduellement et efficacement» un combat contre l’agression iranienne au Moyen-Orient, selon Benjamin Netanyahu qui a pris la parole à ce sujet lors de sa visite à la Conférence internationale des commandants des forces aériennes qui s’est tenue le 23 mai.

Dans le discours qu'il a prononcé à la conférence des commandants des forces aériennes, le Premier ministre israélien a déclaré que la présence iranienne sur le territoire syrien et le développement par l'Iran d'armes nucléaires étaient totalement inacceptable pour Israël, selon The Times of Israël.

«Nous ne permettrons pas à l'Iran de créer de bases militaires en Syrie et nous ne le laisserons pas développer d'armes nucléaires. L'armée de l'air israélienne joue un rôle crucial dans la mise en œuvre de cette politique. Elle le fait graduellement et efficacement au cours des dernières années», a dit Benjamin Netanyahu.

Netanyahu a aussi salué les sanctions sévères que les États-Unis ont promis d'imposer à Téhéran. 

Benjamin Netanyahu - Sputnik France
Par peur des fuites, Netanyahu se cache dans un bunker

«Je peux vous assurer que cette position, que je viens d'exprimer, est largement partagée par d'autres pays, d'autres pays du Moyen-Orient. Ce n'est pas seulement la position d'Israël», a ajouté le Premier ministre israélien, rapporte The Times of Israël.

Intervenant lundi à la Heritage Foundation à Washington, M. Pompeo a exposé les exigences principales des États-Unis. Selon lui, l'Iran doit mettre fin à son programme nucléaire et balistique, réduire son «influence malveillante» dans la région et notamment retirer ses troupes de Syrie et cesser de s'ingérer dans les conflits de la région et de soutenir des groupes tels que le Hezbollah. M. Pompeo a promis d'exercer des pressions financières sans précédent sur Téhéran et a estimé que tous les pays, y compris les membres de l'UE, devaient rejoindre les futures sanctions contre l'Iran.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала