Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Défense russe dément avoir opéré une frappe contre des civils dans la province d’Idlib

© Sputnik . Natalia Selivestrova / Aller dans la banque de photosle ministère russe de la Défense
le ministère russe de la Défense - Sputnik France
S'abonner
Le village de Zardana a été le théâtre de combats entre le Front al-Nosra* et le groupe radical d’opposition Jaych al-Ahrar, a déclaré le ministère russe de la Défense, rejetant ainsi les accusations des Casques blancs incriminant l’aviation russe dans la mort de nombreux civils dans la province syrienne d’Idlib.

Le ministère russe de la Défense a démenti ce vendredi les allégations diffusées par l'OSDH et les Casques blancs selon lesquelles des frappes des avions russe auraient fait au moins 38 morts dans la nuit de jeudi à vendredi dans la province d'Idlib.

«Toutes les informations provenant de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) basé à Londres ainsi que des Casques blancs concernant la frappe prétendument portée par l'aviation russe le soir du 7 juin à proximité du village de Zardana dans la province d'Idlib ne correspondent pas à la réalité», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Des bombardiers russes Su-24 à Hmeimim - Sputnik France
Poutine: la Russie ne prévoit pas pour le moment de retirer ses unités de Syrie
Le ministère a ajouté que selon ses informations, au cours des dernières 24 heures, «la zone en question dans la province d'Idlib avait été le théâtre de violents combats entre un important détachement de l'organisation terroriste Front al-Nosra* et le groupe radical d'opposition Jaych al-Ahrar». Selon le communiqué, les combattants ont eu recours à des armes lourdes.

Les Casques blancs, qui se qualifient d'« ONG de défense des droits de l'homme », ont été maintes fois accusés de mener un jeu trouble en Syrie. Parmi les griefs retenus contre eux figurent des manœuvres de propagande contre le gouvernement syrien, des tentatives pour encourager une intervention étrangère dans le pays, ainsi que des « preuves » fabriquées dénonçant des « bavures » commises lors de la campagne russe en Syrie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала