Ce nouveau plastique pourrait sauver l’humanité de l’autodestruction

© AFP 2022 Pierre-Pilippe Marcoudéchets
déchets - Sputnik France
Un groupe de scientifiques slovaques a mis au point un nouveau type de plastique, qui ne nuit pas à l’environnement et pourrait être utilisé à l’avenir pour emballer les médicaments et les aliments. L’un des chercheurs a indiqué à Sputnik les avantages de cette invention.

Compte tenu des nouvelles prescriptions de la Commission européenne visant à bannir certains types de plastiques à usage unique, un groupe de chercheurs slovaques a créé et peaufiné un nouveau polymère, appelé nonoilen (non oil, c'est-à-dire sans pétrole en anglais, ndlr), qui ne nuit pas à l'environnement. Le professeur Pavel Alexi de l'Université technique slovaque de Bratislava a expliqué à Sputnik en quoi le nonolein dépassait ses analogues.

Freedom (LCS 1) - Sputnik France
Des frégates de l'US Navy seraient comparées à un «tas d’ordures flottant»
«Le nonoilen est basé sur des ressources renouvelables sans ajout de fibres synthétiques. Grâce au nouveau composant qu'on a intégré dans sa structure, le nonolein est susceptible de se dégrader à des températures modérées dans une fosse à déchets, y compris dans l'eau», a indiqué le chercheur.

La seule ombre au tableau, a-t-il toutefois tenu à tempérer, relève du financement nécessaire, assuré pour le moment seulement par une entreprise privé en l'absence d'investissements d'État.

«Dès qu'une source de financement sera trouvé, la production démarrera: à savoir entre 1.000 et 4.000 tonnes de polymère», a-t-il assuré, tout en soulignant qu'à présent, le marché ne serait probablement pas prêt pour ce genre de produits.

«En cas de réalisation du projet, une nouvelle infrastructure devra être mise en place. Si on continue à jeter du nonoilen à la poubelle avec d'autres déchets, tous les avantages de sa biodégradation s'avéreront complètement inutiles», a conclu le chercheur.

Paris sous la neige - Sputnik France
Le climat joue un mauvais tour? Le pôle Nord s’échauffe, l’Europe grelotte (images)
Environ 5.000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde et, comme l'essentiel du plastique, seule une infime proportion est recyclée, affirme le 5 juin l'Onu dans un rapport pointant un défi d'une ampleur «décourageante».

Dans ce document rendu public à l'occasion de la Journée mondiale de l'Environnement, l'Onu relève que si les modes de consommation actuels et les pratiques de gestion des déchets se poursuivent, on comptera environ 12 milliards de tonnes de déchets plastiques dans les décharges et l'environnement à l'horizon 2050.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала