Un refugié irakien soupçonné du meurtre d’une fille en Allemagne reconnaît son crime

Trois semaines après le meurtre d’une fille de 14 ans en Allemagne, son assassin a reconnu son crime. Refugié irakien, il a avoué également avoir violée l’adolescente. La police reste encore à la recherche de son complice, probablement un citoyen turc.

Un Irakien soupçonné du meurtre d'une adolescente en Allemagne et arrêté vendredi au Kurdistan irakien a avoué son crime, a affirmé samedi un haut responsable de la police de la région autonome.

«Quand nous l'avons interrogé, le jeune homme originaire du Kurdistan a avoué avoir tué la jeune Allemande», a déclaré à Tariq Ahmad, le chef de la police de Dohouk, dans le nord-ouest de l'Irak.

Tariq Ahmad a également ajouté que l'Irakien avait reconnu l'avoir violée.

Des réfugiés en Allemagne - Sputnik France
1.200 demandes d'asile validées sans vérification: Merkel au cœur d'un scandale
Ali Bashar, arrivé en Allemagne en octobre 2015 au pic de la crise des réfugiés, était soupçonné d'avoir violé et étranglé entre les 22 et 23 mai 2018 Susanna Feldman, une jeune fille de 14 ans, à Wiesbaden.

L'Irakien «a affirmé que tous les deux étaient amis mais qu'ils avaient eu un différend, et qu'il l'avait tuée lorsque la jeune fille l'avait menacé d'appeler la police», a déclaré samedi le général Ahmad.

Comme le rappelle l'AFP, le jeune homme, dont la demande d'asile avait été rejetée en décembre 2016, avait quitté l'Allemagne le 2 juin 2018 avec toute sa famille alors qu'il n'était pas encore soupçonné et que le corps n'avait pas été découvert. Les circonstances de son départ ont soulevé des questions en Allemagne sur l'efficacité de la police.

Le deuxième suspect, qui aurait participé au crime, probablement un citoyen turc âgé de 35 ans, n'a pas encore été retrouvé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала