Un conseiller de Trump promet indirectement à Trudeau «un siège en enfer» suite au G7

Un membre de l’administration de Donald Trump a vivement réagi à la déclaration du chef du gouvernement canadien dans laquelle il a qualifié d’«insultantes» les nouvelles taxes américaines sur l’acier et l’aluminium.

Après des discussions tendues entre Donald Trump et les autres chefs d'État participants au G7 au Québec, le conseiller de Trump pour le commerce, Peter Nararro, a promis un siège en enfer à tout dirigeant étranger qui s'engage dans une diplomatie de la mauvaise foi avec Donald Trump, annonce Fox News Sunday.

«Il y a un siège réservé en enfer à tout dirigeant étranger qui s'engage dans une diplomatie de la mauvaise foi avec Donald Trump et tente de le poignarder dans le dos lorsqu'il s'en va», a déclaré le conseiller de Trump.

Canadian Prime Minister Justin Trudeau speaks during a bilateral meeting with US President Barack Obama (not pictured) on the sidelines of the Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC) Summit in Manila on November 19, 2015. - Sputnik France
Lorsque Trudeau donne un «coup dans les dos» des États-Unis
Dimanche, le principal conseiller économique de Donald Trump a déclaré que le Premier ministre canadien Justin Trudeau avait «poignardé les États-Unis dans le dos».

Le Premier ministre du Canada, pays frappé comme l'Europe et le reste du monde de nouveaux droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium, a affirmé samedi que ces taxes étaient «insultantes» au regard de l'histoire entre les deux pays, et a confirmé des représailles pour juillet.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала