Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Aquarius: en dénonçant le «cynisme» de l’Italie, Macron s’attire les foudres du monde

© REUTERS / Guglielmo MangiapaneMigrants wait to disembark from Aquarius in the Sicilian harbour of Catania, Italy, May 27, 2018.
Migrants wait to disembark from Aquarius in the Sicilian harbour of Catania, Italy, May 27, 2018. - Sputnik France
S'abonner
Emmanuel Macron a tenu à dénoncer mardi la «part de cynisme et d'irresponsabilité du gouvernement italien» qui a refusé d’accueillir plus de 600 migrants du bateau Aquarius, qui appartient à une ONG française. Cette déclaration audacieuse a déclenché de vives réactions sur la Toile.

Le Président Macron a dénoncé, mardi 12 juin, l'attitude «cynique» et «irresponsable» de l'Italie, qui a refusé d'accueillir le bateau Aquarius, appartenant à l'ONG française SOS Méditerranée, avec 629 migrants à bord, plus de 24 heures après son appel de détresse.

Emmanuel Macron - Sputnik France
L’entrevue Conte-Macron en danger suite aux propos de Paris contre Rome sur les migrants
Le chef de l'État français «a tenu à rappeler le droit maritime» qui indique «qu'en cas de détresse, ce soit la côte la plus proche qui assume la responsabilité de l'accueil».

En fustigeant l'Italie pour sa décision sur les clandestins, le Président de la République s'est attiré les foudres de nombreux internautes.

Certains ont reproché au Président de la République de ne pas proposer d'accueillir les migrants dans son propre pays, compte tenu du fait que le bateau Aquarius appartient à une ONG française:

D'autres ont tenu à exprimer leur soutien au gouvernement italien:

Certains ont souligné le cynisme de M.Macron:

Aquarius - Sputnik France
Aquarius: une vague de critiques plus que de migrants en France et en Europe
À la suite des critiques d'Emmanuel Macron sur la décision italienne, le ministère italien des Affaires étrangères a convoqué ce 13 juin l'ambassadeur de France. De plus, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a exhorté l'Hexagone à s'excuser officiellement sous peine d'annuler la rencontre prévue le 15 juin à Paris entre le Premier ministre Giuseppe Conte et Emmanuel Macron.

Finalement, le gouvernement espagnol a annoncé lundi que son pays était prêt à accueillir le navire avec les migrants à son bord en expliquant que c'était «les engagements internationaux» de Madrid «en matière de crise humanitaire».    

L'Italie se plaint depuis des années d'être livrée à elle-même face à la crise migratoire et aux arrivées grandissantes de migrants en provenance de Libye, et appelle à davantage de solidarité de la part de ses partenaires européens. Depuis 2013, le pays a vu débarquer sur ses côtes quelque 700.000 migrants.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала