Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«La Crimée est russe»: Donald Trump invité sur la péninsule

© Sputnik . Sergey MalgavkoVice-Premier ministre criméen: la Crimée coopère économiquement avec plus de 60 pays
Vice-Premier ministre criméen: la Crimée coopère économiquement avec plus de 60 pays - Sputnik France
S'abonner
Donald Trump a été invité en Crimée par la députée russe Natalia Poklonskaïa, après que le site BuzzFeed News a fait savoir que le Président américain aurait déclaré que la péninsule était russe.

Donald Trump - Sputnik France
Donald Trump aurait dit à qui doit appartenir la Crimée
Natalia Poklonskaïa, députée de la Douma (chambre basse du parlement russe), a invité Donald Trump en Crimée après qu'il aurait indiqué que la péninsule devait appartenir à la Russie.

«Nous invitons le Président des États-Unis en Crimée, où il s'assurera de l'exactitude de sa déclaration. Je pense que ses collègues politiciens lâches oublieront leurs noms après cette visite. Le Président Trump montrera au monde entier qu'il est un homme politique indépendant et décent, qu'il est le premier des américains, et que les mots «démocratie», «justice» et «courage» ne lui sont pas étrangers», a déclaré Mme. Poklonskaïa.

Selon elle, les hommes politiques américains se sont «vraiment éloignés» de leur Président et des principes communément admis du droit et de la justice.

«Aujourd'hui, ils ont peur de commenter la déclaration de leur Président sur la Crimée, notamment sur le fait que la Crimée, c'est la Russie. C'est une évidence. Faire du bruit ou faire semblant d'être sourd est la réaction des lâches», a ajouté la députée.

La baie d'Eupatoria, en Crimée - Sputnik France
«La Crimée est russe» et les nouveaux ennemis des USA
Le 14 juin, le portail BuzzFeed News a annoncé se référant à ses sources diplomatiques, que le chef d'État américain aurait dit aux dirigeants du G7 que la Crimée était russe parce que tous ses habitants parlaient russe.

La Maison-Blanche n'a pas commenté cette information.

Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a indiqué le 15 juin que le Kremlin ne commentait pas les paroles de M.Trump sur la Crimée, parce qu'on ne pouvait pas établir leur fiabilité.

La Crimée a adhéré à la Fédération de Russie après un référendum organisé en mars 2014 suite à un coup d'État en Ukraine. 96,77% des électeurs de la république de Crimée et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol se sont alors prononcés pour la réunification avec la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала