Match France-Australie: quelles nouvelles? La dernière chance de se mettre au courant

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosEntraînement des Bleus
Entraînement des Bleus - Sputnik France
Les Bleus démarrent leur Mondial dans quelques heures, ce samedi (12h, heure de Paris) contre l'Australie, avec un groupe jeune, plein d'insouciance et d'ambition, guidé par l'attaquant Antoine Griezmann.

L'équipe de France entre en lice dans la Coupe du Monde, contre l'Australie samedi à Kazan, en jouant la carte de la jeunesse, mélange d'inexpérience et d'insouciance, mais avec la victoire comme impératif.

Les adversaires

Officiellement, l'équipe de France, vice-championne d'Europe, vise le dernier carré du tournoi en Russie. Mais dans les têtes et les conversations de vestiaire, les Français rêvent d'une deuxième étoile, vingt ans après celle décrochée par les glorieux anciens de France 98.

Avant de viser de tels sommets, il va falloir faire le travail contre la modeste Australie, 36e au classement FIFA et dernière de sa poule, avec trois défaites, lors de la précédente Coupe du Monde au Brésil.

La composition des équipes

Sur le banc, il y aura Deschamps bien sûr, mais il lui faudra un relais sur les pelouses de Kazan, Moscou et Ekaterinbourg. Son «leader technique» s'appelle Antoine Griezmann, qui n'est pas un «aboyeur», mais qui sait pertinemment combien il sera attendu pendant cette compétition.

L'arbitre

L'arbitre Andres Cunha a été choisi pour diriger France-Australie. Il est à noter que l'Uruguayen n'a jamais arbitré un match de Coupe du Monde. S'il est plus habitué à s'occuper des matchs de Copa America et de Copa Libertadores, Cunha a arbitré trois matches du Mondial des moins de 20 ans en 2017.

Les groupes de soutien

Près de 2.000 supporters français assisteront au match à la Kazan Arena (45.379 places), selon L'Equipe, dont de nombreuses amatrices de football.

Côté australien, environ 2.500 supporters sont attendus.

Les chances de gagner

Les Français soutiennent en grande majorité des Bleus «talentueux» et «motivés» lors de cette Coupe du Monde en Russie qu'ils seront deux sur trois à suivre et dont ils voient, pour la moitié d'entre eux, la France favorite. C'est ce qui ressort d'un sondage Odoxa publié vendredi.

Ainsi, près d'un sondé sur deux (47%) estime que la France a des chances «assez» (41%) ou «très» (6%) importantes d'être sacrée championne du monde. Cette proportion d'optimistes monte même à près de deux tiers chez ceux qui se décrivent comme des amateurs de football (respectivement 11% et 53% pour un total de 64%).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала