Syrie: des parlementaires irakiens accusent Washington d'avoir tué 22 de leurs combattants

© Sputnik . Mikhail Alaeddin / Aller dans la banque de photosDeir ez-Zor
Deir ez-Zor - Sputnik France
Exigeant des explications des États-Unis, un groupe de parlementaires chiites irakiens a dénoncé une frappe américaine contre une zone frontalière. L’attaque a fait 22 morts et 12 blessés parmi leurs combattants, ont-ils affirmé.

Les forces de mobilisation populaire irakiennes, regroupant principalement des paramilitaires chiites soutenus par l'Iran, ont annoncé lundi qu'une frappe aérienne américaine sur la frontière irakienne avec la Syrie a tué 22 de leurs membres et en a blessé 12 autres.

«À 22h hier soir, un avion américain a frappé un quartier général des forces de mobilisation populaire à la frontière avec la Syrie en utilisant deux missiles téléguidés, tuant ainsi 22 combattants», indique le communiqué.

Deir ez-Zor, image d'ilustration - Sputnik France
Syrie: la coalition US accusée d’avoir frappé des positions de l’armée
Les parlementaires ont également exigé des explications de la part des États-Unis.

Dans la nuit de dimanche à lundi, l'agence officielle syrienne Sana a affirmé que des avions militaires de la coalition dirigée par les États-Unis ont bombardé des positions militaires syriennes dans la province de Deir ez-Zor (est), faisant plusieurs morts. Le Pentagone a de son côté démenti ces informations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала