Un voilier français aurait été arraisonné par les rebelles houthis au Yémen

© SputnikYémen
Yémen - Sputnik France
Selon un tweet publié le 16 juin 2018 par le chef de l'État de facto des rebelles houthis, ces derniers auraient arraisonné un voilier français depuis le 2 juin 2018. Le bateau a été obligé d’accoster dans le port d’Al Hudaydah, au Yémen, après qu’il a affronté une tempête.

Les rebelles houthis auraient capturé un voilier français, suite à une panne technique qui l'a obligé à accoster dans le port d'Al Hudaydah, dans l'ouest du Yémén.

Une frappe contre le Yémen (image d'illustration) - Sputnik France
Yémen: l'aéroport d'Hodeïda tombe entre les mains de la coalition sunnite
Selon un communiqué publié sur sa page officielle sur Facebook, le 3 juin 2018, la Société yéménite des ports de la mer Rouge (Yemen Red Sea Ports Corporation) a fait savoir que le bateau jehol ll, dont le capitaine serait un marin ressortissant français, a été obligé de s'arrêter, le 2 juin 2018, dans le port d'Al Hudaydah «après avoir fait face à une tempête causant l'épuisement de son réservoir d'eau potable». La société a affirmé avoir ravitaillé le bateau en eau potable pour qu'il puisse continuer son voyage en direction du port de Djibouti.

Cependant, Mohammed Ali al-Houthi, président du Comité révolutionnaire, chef de l'État de facto dans les territoires tenus par les Houthis, a déclaré sur son compte twitter, le 16 juin 2018, que «les gardes-côtes [houthis, ndlr] ont arrêté un bateau étranger dont le nom est M/Y jehol ll», le même ayant accosté dans le port d'Al Hudaydah.

Yémen - Sputnik France
Yémen: «l’assaut d’Hodeïda va rajouter de la catastrophe à la catastrophe»
​Selon des sources citées par le journal égyptien Al-Yaoum Al-Sabi dans son édition du 18 juin 2018, le marin français dont le nom serait Alain, aurait aussi été arrêté par les rebelles houthis.

La coalition arabe a mené mercredi des frappes «intenses et ciblées» près du port d'Al Hudaydah contre des sites houthis en réponse au lancement d'un missile sur une province saoudienne, relate al-Arabiya.

Le Désordre mondial avec Rachel Marsden - Sputnik France
«La question se pose de la complicité de la France avec les crimes de guerre au Yémen»
Les forces fidèles au Président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi ont également annoncé mercredi avoir lancé, avec le soutien de la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite, l'assaut contre Al Hudaydah, le principal port du Yémen contrôlé par les rebelles houthis.

Une coalition militaire arabe sous commandement saoudien intervient depuis mars 2015 au Yémen en soutien au gouvernement du Président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les Houthis, alliés à des unités restées fidèles à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier. Les rebelles contrôlent la capitale Sanaa depuis 2014 et restent maîtres dans le nord et l'ouest du pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала